Survive In Russia est un jeu d’aventure développé et publié par le russe Alexander Sablin.

C’est le premier jeu d’Alexander Sablin sur Steam et, je dois admettre que c’est bien fait. Par contre, j’ai une grosse interrogation, il n’y a que le tiers du jeu qui est disponible au moment du test, pourquoi Survive In Russia n’est pas en accès anticipé ? C’est sa place !

Pour la catégorisation de Survive In Russia, j’hésite entre le classer comme un « jeu expérimental » ou comme un « jeu d’aventure », ce que j’ai retenu. En fonction de ce que j’ai pu voir (et jouer), Survive In Russia correspond à des tranches de vie, ensuite, c’est à vous de prendre les décisions, ni forcément bonnes, ni forcément mauvaises !

Introduction à Survive In Russia

Trois histoires sont prévues pour ce jeu, même si au moment du test il n’y en a qu’une seule de fonctionnelle. Vous jouez un professeur homme de 60 ans.

Au niveau de l’interface, il y a trois endroits où vous pouvez cliquer : le réfrigérateur qui donne accès au contenu du frigo (donc de manger) et au magasin (pour faire vos courses), le sac poubelle pour les loisirs et la fenêtre pour une petite sortie que vous organisez à l’extérieur.

C’est donc sur la fenêtre qu’il faut cliquer pour progresser dans l’histoire. A chaque fois que vous sortez, il vous arrive quelquechose et bien souvent, vous avez une décision à prendre. Par exemple :

Un étranger s’approche de vous et vous propose de voler le magasin où vous travaillez. Nous partagerons en deux le butin.

Vous avez le choix entre accepter ou refuser la proposition. Je ne sais ce qu’il se passe en acceptant, mais en refusant, vous avez le résultat suivant :

Vous avez décidé de quitter votre travail et de rester seul avec vous même.

Bizarre, n’est-ce pas !

Quelques points autour du jeu

Selon les choix que vous effectuez, il y a neuf fins différentes dans Survive In Russia.

Globalement, c’est surtout de la lecture ce jeu, une situation, un choix à faire. Si vous ne maîtrisez pas l’anglais (ou le russe), ce jeu n’est pas fait pour vous !

Sur la page index de Survive In Russia, l’auteur donne des dates pour la suite du jeu. En avril 2020, nous devrions avoir le second personnage (un docteur), en mai un nouveau commencement et en juin, la ville de Moscou (???).

Pour les éléments Steam, même si ce n’est pas indiqué, les succès sont disponibles. Quand aux cartes, je pense que ce n’est pas encore le moment, Survive In Russia est loin d’être achevé. Pour les traductions, le jeu est disponible en russe et en anglais, uniquement.

Ma conclusion

Graphiquement, ce jeu indépendant est très bon. Il y a de bonnes idées, le développement est correct et il n’y a rien à redire pour la jouabilité, par contre, il faut l’admettre, c’est décevant de voir que ce jeu n’est pas terminé et qu’un seul tiers du jeu est disponible.

Alors ? Personnellement, je vous conseille d’acheter Survive In Russia dans la boutique de Steam. Le jeu coûte moins de 4 euros (moins qu’un espresso au café du coin), ce n’est pas énorme pour soutenir un développeur original et un jeu qui promet.

Survive In Russia est disponible depuis le 17 février 2020 sur Steam (Microsoft Windows et Mac).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]