Project Warlock est un jeu de tir (FPS) développé par le studio polonais Buckshot Software et publié par Gaming Company.

C’est la première création du studio Buckshot Software et, il faut l’admettre, c’est du bon travail. Quand à l’éditeur Gaming Company, Project Warlock est aussi son premier jeu… mais pas son dernier !

Pour la catégorisation de Project Warlock, je crois que nous sommes tous d’accord pour le classer comme un jeu de tir à la première personne (FPS). Comme vous allez le constater rapidement, c’est un jeu ultra-pixelisé avec, je suppose, une génération aléatoire des monstres.

Introduction à Project Warlock

L’histoire du jeu consiste à … l’histoire ! Et vous m’avez cru ? Il n’y a pas d’histoire dans Project Warlock, vous jouez un combattant et vous faites des niveaux à la chaîne. D’ailleurs, le studio annonce un total de 60 niveaux et de cinq mondes.

Au commencement, vous êtes équipé d’un couteau et d’une hache et, très vite, vous allez récupérer une sorte de fusil avec des décharges électriques. Vous allez combattre des araignées et des chauve-souris, qui tirent à distance.

Vous allez trouver des pièces d’or, des potions de mana et de soin (une plus grande quantité de mana, tout de même), quelques objets et armes (dont un sortilège) et le principal, de l’expérience.

Ensuite, vous retournez dans votre base. Vous y trouverez aucun confort mais des machines pour vous améliorer, pour améliorer vos armes (il y en a une petite quarantaine), pour apprendre votre sortilège et pour vous téléporter au niveau de votre choix.

Quelques points autour du jeu

Ce qui est sympa dans Project Warlock, c’est la possibilité de développer la magie chez un guerrier, ce n’est pas le genre de chose auquel je pense, généralement. Mais, attention, comme les munitions, comme la vie, la mana est limitée et difficile à remonter.

Comme vous pouvez le découvrir dans la bande annonce, il y a des salles secrètes. Soyez vigilants pour les trouver et y accéder !

Il ne faut pas se le cacher, la référence que j’ai mais aussi que tout le monde a en jouant à Project Warlock, c’est DOOM (le tout premier du genre) et il faut l’avouer, il lui rend un bon hommage. Je me demande si les auteurs du jeu vont continuer dans cette voie et maintenant bosser plutôt sur la dernière version de DOOM : DOOM Eternal !

Pour les éléments Steam, en plus de la traduction en 8 langues (dont le français, merci), il y a les succès. J’espère que les cartes vont suivre rapidement !

Ma conclusion

J’aime bien ce jeu indépendant même si je ne suis pas un amateur de FPS et encore moins des jeux au graphisme pixelisé… mais il en reste pas moins que c’est bien fait et ça donne envie de retourner dessus.

Alors, oui, si vous aimez les DOOM-like, je vous conseille vivement d’acquérir Project Warlock dans la boutique de Steam, vous allez avoir devant vous plusieurs dizaines d’heures de jeu !

Project Warlock est disponible depuis le 6 décembre 2018 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 1   Moyenne : 5/5]