Whispers of a Machine est un jeu d’aventure développé par les studios suédois Clifftop Games et Faravid Interactive et publié par Raw Fury.

Concernant ces deux studios derrière le jeu, ce sont deux spécialistes dans leur domaine et ils ont déjà réalisé des jeux. Pour le studio Clifftop Games, c’est Kathy Rain (sorti le 5 mai 2016) et pour le studio Faravid Interactive, il est à l’origine de The Samaritan Paradox (sorti le 18 avril 2014). Quand à l’éditeur Raw Fury, j’ai eu l’occasion de tester plusieurs très bons jeux de sa part.

Pour revenir à Whispers of a Machine , c’est bien un « jeu d’aventure de type point & click », mais j’aurais aussi pu mettre un « jeu d’investigation » (ou un « jeu d’enquête » si vous préférez) se déroulant dans l’avenir, donc un « jeu de science fiction » aussi.

Introduction à Whispers of a Machine

Vous jouez Vera Englund et vous êtes une femme inspecteur de police travaillant pour le bureau central. Vous avez été envoyée dans la petite ville de Nordsund à la demande du bureau de police local pour enquêter sur des meurtres.

Le dernier, c’est un ouvrier de l’usine locale, il a été lardé de coups de couteaux.

Le précédent crime, c’est la conservatrice du musée de Nordsund qui a été aussi criblée de coups de couteaux.

Ces deux personnes ont, à priori, aucun point commun et pourtant, elles ont été toutes les deux tuées de la même manière donc par le même assassin.

Et ce n’est que le début de l’enquête.

Quelques points autour du jeu

Il y a deux choses qu’il est important de savoir.

Tout d’abord, le jeu se déroule dans un monde parallèle, un monde où la technologie avait pris énormément de place et a été ensuite majoritairement bannie pour ne conserver que ce qui est utile pour la société.

Et ensuite votre personnage, Vera Englund, a des modifications. Avec son audition amélioré, elle peut en écoutant le rythme cardiaque d’une personne savoir si elle est à l’aise ou non et surtout, si elle ment. Avec sa vision améliorée, elle peut scanner des zones, les analyser, les classer et les retrouver facilement. Et enfin, Vera Englund peut pendant un court moment avoir une super force équivalente à 10 dockers ensemble.

Bon, ces améliorations ne sont pas suffisantes pour mener l’enquête mais vous aideront bien pour avancer dans votre aventure. Votre cerveau reste tout de même votre atout numéro un.

Au niveau des éléments Steam, le jeu a tout ce qu’il faut à savoir des succès, des cartes et la traduction dans 6 langues différentes, dont le français. Merci.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est très bien. L’histoire, la programmation, la musique, la jouabilité, bref, tout (ou presque) est quasiment bon. J’apprécie aussi l’idée de cacher ou non la nudité… sur des personnages pixelisés, c’est ultra-utile !

Alors ? Si vous vous sentez une âme de détective, il est évident que vous vous devez d’acheter sans tarder Whispers of a Machine dans la boutique de Steam (ou même si vous êtes un (ou une) grand amateur de jeux d’aventure)… sinon, il y en a plein d’autres, ne vous inquiétez pas !

Whispers of a Machine est disponible depuis le 17 avril 2019 sur Steam (Microsoft Windows et Mac) et sur les plateformes mobiles (Android et iOS).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]