Eliza est une histoire interactive développée et publiée par le studio Zachtronics.

Même si c’est le premier jeu du studio Zachtronics que j’ai l’occasion de tester, je tiens à vous signaler qu’il en a créé une multitude et que j’espère avoir l’occasion dans les mois qui suivent d’en tester au moins un autre.

Pour la classification d’Eliza, c’est ultra-simple, c’est une « histoire interactive ». Par contre, il y a une chose que j’ignore, c’est la présence ou non de plusieurs fins pour l’histoire. J’aurai tendance à répondre par l’affirmative avec tous les choix que nous avons dans ce jeu… mais, rien n’est sûr !

Introduction à Eliza

Nous suivons et vous jouez ici une jeune femme qui semble plutôt mal dans sa peau, elle s’appelle Evelyn Ishino-Aubrey (père japonais, mère états-uniennes) et elle habite à Seattle, aux Etats-unis.

Aujourd’hui, c’est la première journée de travail d’Evelyn et elle bosse comme télé-opératrice. Elle a été embauchée dans la société Skandha qui propose des séances de psychologie / psychiatrie à domicile avec leur application Eliza. Le boulot d’Evelyn consiste à lire les réponses d’Eliza au client pour donner un côté plus humain à quelquechose de complètement automatisé.

Le second jour de travail, Evelyn rencontre une ancienne collègue de travail, Nora, qui est désormais DJ. Nous apprenons qu’Evelyn a été trois années en dépression après un évènement qui l’a profondément perturbé et qu’avant, elle travaillait dans une start-up appelée … Skandha. Evelyn occupait le poste de directeur technique et a donc participé à la création d’Eliza.

Il va de soit que ça surprend plus d’une personne mais ils voient dans la démarche d’Evelyn de travailler comme télé-opératrice un moyen de vérifier que tout fonctionne bien.

Quelques points autour du jeu

Eliza compte un total de 6 chapitres, je viens de vous en résumer les deux premiers.

Evelyn est une femme ultra-connectée. Elle travaille pour une application de psychologie / psychiatrie à distance, elle discute avec ses amis à travers une application de type What’s App, elle reçoit des emails de toutes sortes (y compris du spam) et elle est inscrit à un groupe Skandha (pour son boulot pas comme fondatrice). Donc, elle est souvent devant son téléphone et souvent au boulot à écouter les clients. De temps en temps, elle sort aussi … en boîte, au resto, dans une conférence, en rendez-vous, …

Le message caché derrière Eliza ?? Je ne sais pas s’il y en a un ou pas et peu importe, je ne cherche qu’à m’amuser et c’est bien le cas avec ce jeu, c’est ce qui compte !

Pour les éléments Steam, il y a les succès et c’est traduit dans trois langues … dont l’anglais. Pour les cartes, je n’y crois pas trop… mais ça serait top !

Ma conclusion

J’aime beaucoup ce jeu indépendant. Ce que j’apprécie le plus, c’est l’histoire, l’intrigue. C’est un peu comme un brouillard de guerre, petit à petit nous découvrons le terrain pour finalement avoir une vision globale.

Alors ? Evidemment que je vous encourage à acheter Eliza dans la boutique de Steam. Si le jeu se révèle trop chère ou finalement pas assez intéressant (vous avez le droit, ne vous en faites pas), rajoutez-le au moins dans votre liste de souhaits.

Eliza est disponible depuis le 12 août 2019 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux) et sur console (Nintendo Switch).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]