Night Call est un jeu d’investigation développé par les studios français Monkey Moon et BlackMuffin et publié par Raw Fury.

Le studio Monkey Moon a plusieurs jeux à son actif, mais Night Call est le premier à se retrouver sur la plateforme Steam. Quand au studio BlackMuffin, c’est son second jeu à rejoindre Steam. Je pense pouvoir affirmer, sans trop me tromper, que ce sont des très bons jeunes studios.

Quand à l’éditeur Raw Fury, je vous en parle régulièrement sur Graal que ce soit à travers des actualités ou bien des tests. Il publie de nombreux jeux qui sont tout à fait excellents. Au fait, la semaine prochaine, je réalise un test d’un autre jeu de Raw Fury, guettez-le !

Pour la classification de Night Call, avant de retenir la catégorie actuelle (« jeu d’investigation »), j’ai hésité avec d’autres comme « jeu de simulation de taxi » (mais le taxi, dans Night Call, n’est pas primordial, c’est le moyen de rencontrer plein de monde) et « histoire interactive » (pour les nombreuses discussions).

Introduction à Night Call

Le jeu vous permet de mener trois enquêtes différentes : le juge, l’ange de la mort et le marchand de sable. Ce qui différencie ces trois enquêtes, c’est leur difficulté. Dans chacune des trois, vous enquêtez sur un assassin ayant tué plusieurs personnes.

Une fois que vous avez choisi l’histoire, vous devez sélectionner le niveau de difficulté, vous avez trois paliers différents.

J’ai joué la première enquête au niveau le plus simple.

Vous jouez un taxi travaillant de nuit sur Paris (en France, n’oubliez pas, le jeu a été réalisé par des français). Un soir, alors que vous ramenez un client chez lui, vous décidez de descendre de votre taxi pour prendre un peu l’air (bon, pour vous griller une cigarette) quand vous recevez une balle. Vous restez deux semaines dans le coma et personne n’aurait parié sur vous. A croire que vous avez un ange gardien, vous êtes toujours vivant.

Par contre, la police (il semble qu’à Paris ils ont du embaucher tous les débiles de France) estime que c’est peut être vous le tueur en série (appelé par les journalistes Le Juge) car il ne rate jamais ses cibles. Vous aurez fait ça (tirer une balle dans votre dos de loin avec un pistolet invisible) pour vous disculper.

Elle, la police, vous propose (impose) de l’aider dans l’enquête (ils ont un manque d’inspecteurs compétents et c’est l’occasion de faire ce jeu, n’est-ce pas !) et vous transmet tous les dossiers qu’elle a sur les suspects.

Vous allez devoir mener l’enquête, recueillir des indices et trouver le bon suspect et tout cela en même temps que vous faites votre métier de taxi de nuit (et bien sûr, vous devez éviter de perdre de l’argent avec vos clients).

Quelques points autour du jeu

Par exemple, la police vous transmet la photo d’une balle du tueur ayant servie. Vous allez dans une armurerie, vous discutez avec la propriétaire qui vous donnera des informations sur celle-ci après avoir répondu à plusieurs questions.

Les interactions sont nombreuses dans Night Call et c’est principalement avec vos passagers.

Pour les passagers, il y a de tout (mais après tout, c’est Paris qui ressemble plus à Londres, New York et toutes les autres grandes mégalopoles de la planète qu’à la France) et n’oubliez pas que ça se déroule la nuit donc des gens qui vivent à un autre rythme que 99% de la population.

Après votre nuit de travail, vous avez quelques heures pour étudier les documents en votre possession (principalement obtenus par la police qui vous fait bosser au noir, n’oublions pas) et les trier au niveau des suspects… ensuite dodo et une nouvelle nuit de travail commence.

Au fait, je tiens à préciser que je n’ai pas terminer encore la première enquête, je ne sais pas qui est le tueur en série et je ne peux donc rien vous dévoiler… même sous la torture !

Pour les éléments Steam, vous avez les succès et la traduction dans trois langues dont le français, ouf. Merci à vous ! Les cartes devraient arriver ensuite, il n’y a pas de doute à avoir dessus.

Ma conclusion

J’aime bien ce jeu indépendant. A vrai dire, pour la partie enquête, j’ai tout fait pour la zapper (plus ennuyeuse qu’autre chose) alors que la partie taxi avec les interactions avec les différents clients et l’histoire du personnage (vous) qui a des secrets à cacher sont ultra-passionnantes. J’aurais bien aimé que les nuits durent plus longtemps pour interagir sur deux / trois clients en plus.

Alors, c’est évident, je vous conseille d’acheter Night Call dans la boutique de Steam… non pas parce que c’est un jeu fait par des français et se déroulant à Paris, mais tout simplement parce que c’est bien fait !

Night Call est disponible depuis le 17 juillet 2019 sur Steam (Microsoft Windows et Mac) et à partir du 24 juin sur consoles (Xbox One et Nintendo Switch).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]