Seven Doors est un jeu de réflexion développé et publié par le studio danois Indigo Studios.

Ce jeu est la première création du studio à se trouver sur Steam, mais sinon, je tiens tout de même à signaler qu’Indigo Studios à d’autres jeux à son actif.

Pour la catégorisation, ce n’est pas simple. J’ai retenu « jeu de réflexion » car d’une manière ou d’une autre, il faut utiliser son cerveau pour jouer… mais j’aurais aussi pu mettre « jeu de logique », « jeu d’évasion », « jeu d’investigation », etc.

Introduction à Seven Doors

Qui êtes-vous ? Pour quelle raison êtes-vous là ? Qu’est-ce qui vous pousse à participer à ce défi multiplié par sept ? … Nous l’ignorons et … ça me gêne, bien sur, ce ne sont que des détails.

Vous êtes dans un couloir, une double porte s’ouvre et une voix mystérieuse vous invite à rentrer dans la pièce si vous êtes prêt à résoudre sept énigmes dans sept pièces. Il est évident que si je suis là, c’est pour jouer, je pénètre donc dans la première pièce.

C’est une bibliothèque vide sur plusieurs étages. De l’autre côté de la pièce, il y a une double porte fermée avec sur le côté un carré où je peux voir sur les quatre coins des petits cranes et au milieu, un renfoncement comme si un ballon était attendu comme clé … ou un crane.

En faisant le tour de la pièce, je trouve un pistolet, un chargeur et des munitions.

Ne trouvant pas d’escalier, je décide d’escalader pour accéder à l’étage de la bibliothèque. Je grimpe sur une table (barre ESPACE pour sauter), je saute et saute encore mais je suis toujours trop petit (ou trop court) d’un ou deux mètres. En descendant de la table, je me « prends les pieds » dans le fauteuil et je suppose que « je me brise le cou », bref, je suis mort !

Je me retrouve de nouveau à l’entrée de la pièce. Je regarde autour de moi et découvre, sur le chandelier, un crane ! Je fais le tour de la bibliothèque, c’est le seul. Je récupère de nouveau l’arme, je tire sur ce crane, il tombe et je le ramasse. Je le tiens à bout de bras, l’encastre dans le carré à côté de la porte et … celle-ci s’ouvre.

La première énigme est résolue !

Quelques points autour du jeu

Vous aimez le film Bilbo le Hobbit ? Vous vous rappelez la scène où Gollum et Bilbo s’affrontent à coup de devinettes ? Et bien, cette seconde pièce, c’est un peu cela.

Vous avez quatre statues tenant un receptacle vide. Devant chaque receptacle, vous avez un petit papier avec une devinette. Quand à la pièce, c’est un bordel énorme avec des dizaines d’objets… je me doute que la réponse à chaque devinette est un des objets à prendre et à mettre dans le receptacle en question.

Je suis mauvais, mais très mauvais avec les devinettes. J’ai essayé et j’ai raté !

Pour l’intégration des éléments Steam, il y a ni succès, ni cartes. Par contre, Seven Doors est traduit dans 11 langues différentes, dont le français. Merci, c’est très bien fait !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant me rappelle énormément les jeux d’évasion (vous savez, ce que les anglophones appellent les « escape games »), vous êtes enfermé dans une pièce, vous devez enquêter pour trouver le moyen de sortir et ce sont souvent des combinaisons d’éléments à trouver, utiliser, combiner pour trouver la clé permettant de sortir !

Alors ? Si vous aimez ce style de jeu, je vous encourage vivement à acheter Seven Doors dans la boutique de Steam… de toutes façons, n’oubliez pas de le rajouter dans votre liste de souhaits !

Seven Doors est disponible depuis le 26 juin 2020 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 1   Moyenne : 5/5]