Death Crown est un jeu de stratégie développé par le studio russe Co5monaut.

C’est le premier jeu du studio et franchement, Death Crown est une vraie réussite. J’aimerais être aussi talentueux !

Pour la catégorisation, j’hésite entre « jeu de tactique » et « jeu de stratégie ». Finalement, je retiens ce qu’a donné le studio à savoir un « jeu de stratégie en temps réel » (RTS) graphiquement minimaliste. Ça résume très bien Death Crown. Le jeu est graphiquement minimaliste dans le sens que tout le graphisme est en noir et blanc (sans gris)… et même les animations.

Introduction à Death Crown

La Mort a décidé d’aller chercher elle-même un Roi dont le décès est acté. En ce présentant devant le Roi, celui-ci rit au nez de la Mort et lui fait comprendre qu’il n’a pas l’intention de mourir… de même, il affirme que si la Mort insiste, ça sera la guerre. Quatre mages apparaissent et bannissent la Mort du chateau !

Death Crown commence.

Vous jouez la Mort. Sur un terrain prédéfini, vous avez en face de vous un des seigneurs du Roi. Votre objectif est simple, prendre le chateau adverse en tuant son propriétaire.

Vous commencez avec un petit pécule, avec vous pouvez construire une mine. La mine vous rapporte toutes les secondes (si je ne me trompe pas) de l’argent. Ça, c’est pour l’économie.

Pour le militaire, vous avez la défense en achetant des tours (elles attaquent les fantassins ennemis) et l’attaque avec des casernes (elles produisent des fantassins et comme vous êtes la Mort, ce sont des squelettes). Notez que vos fantassins et ceux de l’ennemi ne se battent pas entre eux.

Sur le terrain, vous avez différents éléments naturels comme les montagnes, les forêts, les collines, etc qui influent d’une manière ou d’une autre sur vos bâtiments.

Il y a cinq chefs à affronter (les 4 magiciens et le Roi), chacun a un pouvoir particulier (comme par exemple détruire vos bâtiments dépassant une certaine limite). Gagner contre les magiciens vous permet d’acquérir des pouvoirs à votre tour (comme par exemple que votre chateau se défende contre les fantassins ennemis).

Quelques points autour du jeu

Un point important, chaque zone compte 3 cristaux noirs. La capture d’un de ces cristaux par vous ou votre adversaire augmente d’un palier la puissance de vos bâtiments… et ceci jusqu’à trois. Notez que dans un tableau, il y a 4 cristaux, posséder le quatrième ne change rien et vous ne grimpez pas d’un palier supplémentaire.

A chaque victoire, vous gagnez des points de talent, ces points peuvent être assignés à un de vos bâtiments pour le renforcer.

Une extension appelée Death Crown – Era of Human est sortie et elle est gratuite. Cette extension vous permet de jouer les humains et son Roi et donc d’affronter la Mort et ses troupes.

Bien évidemment, les bonus et malus de terrain sont différents. Ce qui est bon pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre, même si la montagne est par exemple infranchissable et inconstructible pour les deux.

Pour fin 2020, une seconde extension est attendue, celle-ci sera payante : Death Crown – Demonic Menace. Avec cette extension, une nouvelle faction va apparaître, les démons !

Pour l’intégration des éléments Steam, les succès et les cartes sont disponibles et Death Crown est traduit dans 9 langues différentes, dont le français. Merci. Le studio annonce pour 2021 un éditeur de cartes et l’ouverture du Workshop de Steam… génial !

Ma conclusion

J’aime énormément ce jeu indépendant, il est très très bien fait. Je sais que ce n’est pas prévu, mais je me demande si ça ne serait pas une bonne idée de rajouter quelques bâtiments à construire dans une extension, genre un mur de fortification, un invocateur appelant une unité encore plus forte (et plus lente) et pourquoi pas aussi une évolution des bâtiments.

Alors ? Evidemment que je vous invite à acheter sans tarder Death Crown dans la boutique de Steam… c’est mon jeu indépendant préféré du moment !

Death Crown est disponible depuis le 23 aout 2019 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]