Death Stranding est un jeu d’action développé par le studio japonais Kojima Productions et publié par 505 Games (pour les ordinateurs) et Sony Interactive Entertainment (pour les consoles).

Même si je ne connais rien au milieu des jeux « grandes licences » au Japon (je connais mieux les indépendants, bien évidemment), j’ai déjà entendu parlé d’Hideo Kojima et du studio Kojima Productions. Alors que le studio était une branche de Konami, il a développé de nombreux jeux de la série Metal Gear (plus d’une vingtaine) et le jour où il est devenu indépendant (en 2015), il s’est lancé sur Death Stranding. Je peux dire sans me tromper que c’était une très bonne et très sage décision ! Quand à l’éditeur 505 Games, ils publient régulièrement des jeux énormes et en voici encore la preuve avec Death Stranding.

Bon, je n’ai pas eu le temps de finir le jeu, il aurait fallu que je me consacre à Death Stranding à plein temps pour vous donner ce test aujourd’hui… et malheureusement, le temps plein n’est pas possible. Je vais donc vous donner mes premières impressions du jeu en fonction de mes premières heures passées dessus. Si vous en désirez plus, n’hésitez pas à demander !

Avant de commencer à vous parler de Death Stranding, voici quelques mots sur sa catégorisation. Je l’ai mis comme « jeu d’action » mais, je le reconnais, c’est une catégorie un peu fourre-tout. Plus j’y réfléchis, plus je me dis que j’aurais du le mettre comme un « jeu de simulation de marche ».

Introduction à Death Stranding

Un point important de ce jeu, c’est la présence d’actrices et d’acteurs célèbres dans le jeu. Bon, il y en a beaucoup que je ne connais pas mais il y a Norman Reedus (le héros que vous avez vu surement dans la série Walking Dead), Léa Seydoux, Mads Mikkelsen, …

C’est un jeu de science fiction se déroulant dans un futur peut être pas si lointain que ça.

Vous jouez Sam Porter Bridges (Bridges étant la société pour lequel il travaille comme transporteur). Death Stranding débute et vous portez un colis. Lorsqu’il se met à pleuvoir, vous vous réfugiez dans une grotte pour échapper à la toxicité de la pluie, elle fait vieillir. Fragile (la jeune directrice d’une société de transport concurrente jouée par Léa Seydoux) vous sauve la vie face à un échoué (une âme de mort en quête de vivant) qui est invisible pour tous.

Après avoir livré le colis, vous êtes embarqué par d’autres employés de Bridges pour aller brûler le corps d’un mort avant qu’il ne se transforme en échoué. Un accident fait que tout part de travers, le mort se transforme en échoué et les deux autres employés attrapés provoque une néantisation rasant la ville-relais. Tout le monde est mort sauf vous, vous êtes un rapatrié (si j’ai bien compris, une personne morte qui a été ramené à la vie).

La Présidente des UCA (United Cities of America) désire vous voir, c’est aussi votre mère adoptive.

Quelques points autour du jeu

Si vous avez regardé plusieurs bandes annonces du jeu (ou même juste celle ci-dessous), vous avez du découvrir la présence d’un bébé porté par Sam. Le bébé qui est encore un foetus (bon, un grand foetus) et donc se trouve entre la vie et la mort a le talent de voir les échoués et donc que vous les évitez.

Un autre point important selon moi, c’est la qualité de la réalisation de Death Stranding, c’est tout simplement fabuleux. Les décors sont époustouflants, les personnages sont très réalistes, bref, c’est du travail d’orfèvre. D’un autre côté, un jeu de cette qualité est très demandeuse en ressources graphiques. Avant d’acheter Death Stranding, je vous conseille de voir la carte graphique que vous possédez et lire sur la page de la boutique de Steam si vous répondez à la catégorie minimale.

Une autre chose que j’ai bien aimé, c’est le placement de produits ! Rien qu’au début, il y a un affichage insistant sur une boisson énergétique très connue et la boire vous rapportera un bonus d’énergie !

À propos de Steam, Death Stranding a les succès et est traduit intégralement dans 20 langues différentes dont le français. Génial ! Pour les cartes, je suis sûr que ça ne va pas tarder.

Ma conclusion

Dire que c’est un jeu indépendant me semble déplacé, il a définitivement tout pour être considéré comme un jeu AAA. Le graphisme, les modélisations, la musique, la programmation, l’histoire, la jouabilité et même les actrices et acteurs, c’est extraordinaire.

Alors ? Bien évidemment que je vous recommande d’acheter Death Stranding dans la boutique de Steam. Je suis conscient que le jeu est cher, mais une fois que vous l’aurez acheté, dites vous bien que vous avez surement dans les mains le meilleur jeu de l’année 2020 et rien que pour ça, ça vaut le coup de le posséder !

Death Stranding est disponible depuis le 14 juillet 2020 sur Steam (Microsoft Windows) et sur console (PlayStation4).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]