Imperiums: Greek Wars est un jeu de stratégie développé et publié par le studio tchèque Kube Games.

Si je ne me trompe pas, ce jeu est la première création sur Steam du studio Kube Games qui est, je le tiens à le préciser, une petite société de 3 personnes et qui a réalisé avec Imperiums: Greek Wars le travail d’une équipe de plusieurs dizaines de personnes.

Pour la catégorisation, Imperiums: Greek Wars est un « jeu de stratégie historique » de type 4X (eXploration, eXpansion, eXploitation et eXtermination). Pour le 4X, c’est facile à comprendre, il va falloir explorer au-delà de vos frontières, il va falloir s’étendre et exploiter les ressources (minerais, nourritures, etc) et il va falloir s’allier avec vos voisins ou les massacrer.

C’est un jeu historique où vous jouez Philippe II de Macédoine. Pour rappel, c’est le père du très célèbre Alexandre le Grand. A cette époque, la Macédoine est considérée comme une région semi-barbare à l’extrême frontière du nord de la Grèce. Athènes domine et et Xerxès, le perse, est une menace pour la région.

Introduction à Imperiums: Greek Wars

Pour le jeu, il est évident qu’il est conseillé de commencer avec le tutoriel, ça permet de passer plusieurs tours avec l’ordinateur qui vous assiste pour bien démarrer la partie. Vous avez une situation légèrement instable dans le nord -ouest, vous vous êtes lié avec un royaume sur l’est avec qui vous commercez et surtout, vous allez virer Athènes qui a pris possession de plusieurs de vos villes dans le sud.

Vous avez aussi des colons qui s’occupent de la construction des routes, des fermes et de nouvelles villes. Je n’ai pas joué assez au jeu pour vous dire ce qui est mieux entre une multitude de petites et moyennes villes ou bien avoir peu de villes mais des villes grosses, puissantes.

Un point important, vous allez découvrir dans le sud ouest une grande zone du territoire macédonien avec des cercles rouges, c’est pour indiquer que cette zone éloignée est laissée à l’abandon. La solution est simple, c’est la construction de villes.

En plus des terres cultivables à mettre autour des villes, des mines (de pierre, de fer, d’or, …) à exploiter, il faut aussi construire des bâtiments qui apporteront ici ou là des bonus.

Quelques points autour du jeu

Lors d’une bataille, pensez à les gérer les unes après les autres et à venir en force, c’est triste de perdre. Une fois la guerre terminée, faites remettre sur pied vos armées.

Une chose importante, c’est la recherche. C’est un moyen de débloquer de nouvelles choses (bâtiments, bateaux, armée, etc).

Enfin, la diplomatie compte et elle vous permet de gérer vos relations avec les différents états grecques.

Attention, les possibilités de jeu sont énormes avec Imperiums: Greek Wars, vous pouvez jouer Philippe II de Macédoine, mais ce n’est pas tout, il y a au total 30 factions jouables (Athènes, Spartes, … et surement même Ithaques).

Pour les éléments Steam, les succès fonctionnent, les cartes pas encore et la traduction est disponible dans 6 langues, dont le français (Merci, c’est bien fait !).

Ma conclusion

Franchement, j’aime beaucoup ce jeu indépendant. Ce n’est pas surprenant vous allez me dire, mais il me fait penser à un mélange de Civilization et des jeux Paradox… et j’adore ! C’est un travail extraordinaire qui a été réalisé par le studio, bravo !

Alors ? Si vous aimez ce style de jeu (historique, stratégie, 4X), c’est évident, n’attendez pas et achetez sans plus tarder Imperiums: Greek Wars dans la boutique de Steam.

Imperiums: Greek Wars est disponible depuis le 30 juillet 2020 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 1   Moyenne : 5/5]