Company of Crime est un jeu de simulation développé par le studio finlandais Resistance Games et publié par 1C Entertainment.

C’est le premier jeu du studio Resistance Games et franchement, c’est impressionnant, ce studio assure. Quand à l’éditeur 1C Entertainement, vous avez du voir passer de nombreux superbes jeux ces dernières années. C’est un acteur incontournable des jeux vidéo indépendants, que ce soit comme développeur ou éditeur (vous le connaissez peut être sous le nom 1C Company).

Pour la classification de Company of Crime, même s’il y a énormément de tactique (dans toutes les scènes de combat), quelques éléments de jeu de rôle (la progression de vos personnages), il en reste pas moins que c’est un jeu de simulation communautaire et historique. Communautaire, car vous jouez soit des brigands, soit des policiers et historique car ça se déroule à Londres (en Angleterre) dans les années 1960.

Introduction à Company of Crime

Lorsque vous jouez pour la première fois au jeu, vous n’avez pas le choix de votre camp, uniquement les « méchants » sont disponibles.

La première des choses que vous avez à faire est de prendre le contrôle de votre quartier. Pour cela, vous devez embaucher du « personnel » (des spécialistes dans un domaine qu’il vous faudra exploiter au mieux), soumettre les commerces à un « impôt » pour les services que vous rendez, etc, et surtout vous battre. Vous allez avoir à affronter les « mauvais payeurs », les gangs adverses qui ne se soumettent pas directement à vous, …

Avec toutes ces actions à accomplir, les membres de votre « club de sport » progressent facilement dans les niveaux. Chaque niveau supplémentaire leur permet d’acquérir une compétence de plus. Par contre, n’oubliez pas de les faire tourner, la fatigue baisse leur efficacité.

Quelques points autour du jeu

Comme vous le savez, je n’aime pas faire référence à d’autres jeux et bien, je ne vais pas le faire même si avec le côté tactique des combats, l’évolution et la spécialisation des troupes, je pense directement à une « agence » dont le métier est de combattre les forces extra-terrestres. Non, ici, la référence est plutôt cinématographique, Company of Crime me fait penser au film Il était une fois en Amérique sans Sergio Leone, sans Ennio Morricone et sans Robert de Niro mais avec une grande similitude dans l’histoire. Le studio aurait du appeler son jeu : Il était une fois à Londres !

Londres dans les années 1960, ça m’évoque de nombreuses séries anglaises, tout un tas de clichés faisant le charme de l’Angleterre et un mode de vie qui a complètement disparu aujourd’hui. Company of Crime me fait plutôt penser à un jeu de ce début du XXIème siècle où les gens sont déguisés dans des costumes d’époque. Par exemple, mes méchants garçons sont majoritairement des méchantes filles et je doute que ce soit vraiment le cas à l’époque.

Pour l’intégration des éléments Steam, il y a pour l’instant des succès et la traduction dans 7 langues différentes dont le français (Merci !). Pour les cartes, je ne doute pas qu’elles vont suivre par la suite.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant m’a très agréablement surpris. J’adore son histoire, ses principes, bon, je trouve le tutoriel un peu long et le fait qu’il s’attarde trop sur des choses que j’ai oublié 30 secondes plus tard, mais je préfère encore trop long à trop court et devoir tout deviner par moi-même.

Alors, si vous aimez cette époque (les années 60… et pas 1970), si vous êtes nostalgique du Londres d’hier (comme du Paris d’hier), si vous êtes un grand amateur des jeux de tactique, il est évident que vous devez acheter sans tarder Company of Crime dans la boutique de Steam.

Company of Crime est disponible depuis le 8 août 2020 sur Steam (Microsoft Windows et Mac).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]