Immortal Realms: Vampire Wars est un jeu de stratégie tactique développé par le studio suédois Palindrome Interactive et publié par Kalypso Media.

C’est le premier projet pour le studio Palindrome Interactive et globalement parlant, ils ont réalisé un excellent travail. Quand à l’éditeur Kalypso Media, il a publié de nombreuses séries célèbres et Immortal Realms: Vampire Wars en est une nouvelle. Espérons qu’elle aura un aussi bel avenir que les autres poussés par Kalypso Media.

Pour la catégorisation d’Immortal Realms: Vampire Wars, nous sommes d’accord sur le fait que c’est un « jeu de stratégie et de tactique ». La partie tactique concerne principalement tout ce qui est combat.

Le titre est suffisamment explicite pour deviner la thématique du jeu, c’est sur les vampires et une guerre entre les différentes races.

Introduction à Immortal Realms: Vampire Wars

Les trois races qui s’opposent chez les vampires sont :
– La race des Dracules : ils dirigent la région où ils sont situés et ont une relation apaisée avec les humains.
– Celle de la Moria : ils maîtrisent la magie et ignorent les humains.
– Enfin, la race des Nosfernus : la plus ancienne race, proche de la nature et de la nécromancie, les humains sont pour eux un bétail.

Ces trois races s’affrontent et vous pouvez rajouter les humains comme des adversaires.

Immortal Realms: Vampire Wars propose trois campagnes, une pour chaque race de vampires et chaque campagne contient quatre chapitres.

Pour la campagne des Dracules, vous jouez Cécilia qui part avec des troupes (et l’accord de son mari, Vlad) punir des humains qui se sont rebellés. Batailles après batailles, elle matte les rebelles et découvre que derrière se trouve l’Empire. Elle finit par être fait prisonnière. Le chapitre deux commence avec Vlad qui lève ses troupes pour aller libérer sa femme.

Quelques points autour du jeu

Vous allez avoir beaucoup de combats dans Immortal Realms: Vampire Wars, c’est du tour par tour, vous déplacez vos troupes en fonction de leur vitesse et bien sûr, vous devez tenir compte du nombre d’adversaires et des bâtiments et / ou obstacles sur le terrain. Pour certains combats, il est possible de lancer la réalisation automatique.

Sur certaines parties du terrain, vous trouverez des villages ou des villes, c’est un endroit où vous pouvez soigner vous et vos troupes. Le forgeron peut vous fabriquer des objets magiques (apportant des bonus à votre armée). La bibliothèque vous permet d’obtenir des cartes, etc.

Les cartes sont un élément important du jeu. Elles vous aident dans le combat mais ont aussi un rôle dans le développement de votre zone d’influence.

Une dernière chose rapide, en gagnant de l’expérience donc en montant de niveau, vous débloquez pour votre personnage de nouvelles compétences (vous avez accès à un arbre des talents).

Immortal Realms: Vampire Wars a, au niveau des éléments Steam, des succès et la traduction dans 9 langues différentes, dont le français. Les cartes vont suivre rapidement, il ne faut pas s’en faire.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est très bien, il ne faut pas le nier. Une fois que sa logique, ses règles sont comprises, vous avancez dans l’histoire avec plaisir. Toutefois, je tiens à signaler que le didacticiel est plutôt mal fait et que les cinématiques sont mauvaises… oui, tout n’est pas parfait, loin de là.

Alors ? Bien sûr que je vous encourage à acheter Immortal Realms: Vampire Wars dans la boutique de Steam, surtout si vous avez un faible pour le monde des vampires, là, vous plongez des deux pieds dedans (et bien sûr, sur tout ce qui est stratégie et tactique).

Immortal Realms: Vampire Wars est disponible depuis le 28 août 2020 sur Steam (Microsoft Windows) et sur consoles (PlayStation4, Xbox1 et Nintendo Switch).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]