Horace est un jeu de plateformes développé par les anglais Paul Helman et Sean Scaplehorn et publié par 505 Games.

Concernant Paul Helman et Sean Scaplehorn, je ne sais pas si Horace est leur premier jeu ou leur dernier, mais peu importe, ils ont fait ici un boulot phénoménal. Bravo. Quand à l’éditeur 505 Games, nous les connaissons tous, ils sont derrière de très grandes licences comme de très grands jeux indépendants, comme Horace évidemment.

Pour la catégorisation du jeu, nous sommes tous d’accord sur le fait que c’est un « jeu de plateformes ». Je vous assure, vous allez sauter et sauter encore ici. En plus, vous trouverez des mini-jeux dans Horace, c’est le personnage principal qui s’amuse à la console !

Introduction à Horace

Ce que j’aime énormément dans ce jeu, c’est l’histoire.

Horace est un robot. Une fois qu’il a été fabriqué, il est livré chez une famille composée d’un vieux monsieur, d’une femme et d’une petite fille auquel il faut rajouter les domestiques. D’un certain côté, le vieux monsieur lui fait faire des exercices le rendant plus fort (ou comment utiliser au mieux ses capacités physiques) et d’un autre côté, il le considère comme son enfant et lui fait découvrir la télévision, les jeux vidéo, etc.

Un jour, lors d’une promenade à l’extérieur, la petite fille a un accident, elle tombe d’une falaise. Horace va la sauver et à partir de ce moment, ils deviennent les meilleurs amis du monde.

Un autre jour, le vieux monsieur l’emmène dans le jardin pour lui faire faire un nouvel exercice. Horace lui demande ce qu’il doit faire pour devenir un humain comme lui et le vieux monsieur lui répond qu’il doit collecter 1 million d’objets. Ensuite, il lui met un cadeau hors de portée et commence à lui expliquer que les chaussures qu’il lui donne maintenant sont la solution, quand il s’écroule.

Le vieux monsieur est enterré et Horace est désactivé et entreposé dans la cave.

C’est la fin de l’introduction.

Nous sommes X années plus tard. Horace, pour nous ne savons quelle raison, se réactive. Il met les chaussures qui lui permettent de jouer avec la gravité et doit en tout premier lieu sortir de la cave et retrouver sa famille.

Quelques points autour du jeu

Une fois sorti de la cave, il va découvrir que la demeure où la famille habitait est vide. Quelques maisons plus loin, il va en trouver une en feu et va rentrer dedans pour sauver la famille. Enfin, c’est Horace qui le fait mais c’est vous qui le guidez.

Horace se contrôle avec le clavier et si vous y tenez absolument, les contrôleurs fonctionnent aussi.

Ce jeu, c’est avant tout une histoire. Tout le reste, c’est de l’accompagnement, ce qui est l’inverse de la plupart des jeux qui sont là pour s’amuser avec une histoire en bonus, occasionnellement. C’est ce qui rend Horace exceptionnel.

Pour les éléments Steam, il y a les succès et la traduction dans 5 langues différentes, dont le français. Merci ! Quand aux cartes, je souhaite qu’elles ne tardent pas, Horace les mérite.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est extraordinaire que ce soit au niveau de la réalisation, des idées, mais surtout de l’histoire. J’aime bien aussi les musiques classiques qui accompagnent le jeu, excellent. Par contre, ce que je regrette, c’est le graphisme pixelisé, le jeu aurait été merveilleux avec un graphisme normal digne de ce XXIème siècle.

Alors ? C’est évident, je vous demande d’acheter Horace dans la boutique de Steam dès que vous avez les fonds, c’est un jeu que votre ludothèque doit posséder et … vous aussi par la même occasion.

Horace est disponible depuis le 18 juillet 2019 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]