Double Cross est un jeu de plateformes développé par le studio canadien 13AM Games et publié par Graffiti Games.

Concernant le studio 13AM Games, ils ont déjà plusieurs bons jeux à leur actif, que ce soit comme développeur ou bien comme éditeur. Quand à l’éditeur Graffiti Games, ce n’est pas leur premier jeu que je teste, ni leur dernier (d’autres vont arriver dans les semaines à venir).

Pour la catégorisation de Double Cross, c’est bien un « jeu de plateformes ». Ça ne semble pas évident au début car l’introduction est longue et elle donne l’impression d’être dans un jeu d’aventure de type point & click. Quand vous plongez dans le tutoriel (l’introduction), vous comprenez que ce sont des plateformes et encore des plateformes.

Introduction à Double Cross

Ce jeu se situe dans un avenir lointain (c’est donc de la science fiction) à une époque indéterminée. Double Cross part du constat qu’il existe une multitude de planètes habitées dans des dimensions différentes. Il arrive parfois (accidentellement) qu’un portail s’ouvre entre deux planètes, alors une organisation appelée le RIFT intervient pour empêcher la contamination et essayer de remettre les choses en état. Le RIFT a sa base entre les dimensions et possède la technologie pour ouvrir des portails à volonté.

Zahra Sinclair est une jeune femme humaine et travaille pour le RIFT, c’est un élément très prometteur. Alors qu’elle discute avec ses supérieurs pour une promotion, la base du RIFT se fait attaquer et pirater. Zahra prend un passage détourné pour rejoindre le centre de contrôle, elle rencontre le chef des méchants et se fait assommer avant de faire quoique ce soit. Heureusement, elle a pu récolter avant trois indices.

Ces trois indices pointent vers trois planètes différentes (des planètes hostiles) où il va falloir mener une enquête pour en savoir plus sur les méchants. Sinon tout indique qu’il y a un ou une complice dans la base du RIFT.

Le jeu commence avec une enquête de la jeune Zahra sur ces trois planètes (il y a quatre endroits à explorer pour chaque planète).

Quelques points autour du jeu

Ne croyez pas que Zahra soit une jeune femme sans défense. Elle sait se battre (E et F pour un gros coup), elle possède le talent de passer à travers les murs lasers (ou électriques, je ne sais pas trop) en appuyant avec le bouton droit de la souris et surtout une sorte de grappin (avec le bouton gauche de la souris) qui permet de naviguer dans les airs mais aussi lorsqu’un projectile lui est destiné de l’attraper et de le renvoyer.

Evidemment Zahra en progressant dans les niveaux va pouvoir débloquer de nouveaux talents.

Je tiens à signaler deux choses qui ne vont pas dans Double Cross. Tout d’abord, c’est le plantage du jeu au tout début. Je l’ai relancé, comme il n’y avait pas trop de choses à refaire, j’ai recommencé et là, ça s’est bien passé… heureusement ! La seconde, c’est la traduction de merde en français, à 99% ça va mais là où ça pose problème, le (ou la) traducteur mérite une grosse baffe.

Ensuite pour les éléments Steam, il y a des succès et la traduction dans 6 langues différentes dont le français (Merci, même si…). Quand aux cartes… je n’y crois pas trop.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est très sympa. Ce que j’apprécie le plus, c’est l’histoire que je trouve originale et bien faite. Sinon, pour le reste, c’est très bien que ce soit le graphisme, la programmation, la jouabilité, etc.

Alors ? Bien sûr que je vous conseille d’acheter Double Cross dans la boutique de Steam, il y a de quoi s’amuser de longues heures. Quand au prix, au moment où je rédige ce test, le jeu est à moins 75% amenant le prix à presque 4 euros… il serait stupide de ne pas en profiter !

Double Cross est disponible depuis le 10 janvier 2019 sur Steam (Microsoft Windows) et sur consoles (Xbox One et Nintendo Switch).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]