Supraland est un jeu d’action développé et publié par le studio allemand Supra Games.

Le studio Supra Game s’est spécialisé dans les jeux « Supra ». Le premier étant, bien sûr, Supraland suivi rapidement par Supraball (sorti le 8 février 2019 et gratuit) et celui qui est en préparation maintenant, c’est Supraland 2 qui est prévu courant 2021.

Concernant la catégorisation, ce n’est pas simple. Le studio estime qu’il y a 45% d’exploration, 40% de réflexion et 15% de combat. Comme c’est le studio qui a réalisé le jeu, je ne peux qu’acquiescer… mais il en reste pas moins que ça n’en fait ni un jeu d’exploration, ni un jeu de réflexion. Je me suis donc rabattu sur le « jeu d’action » qui est une catégorie très fourre-tout.

Introduction à Supraland

Un petit garçon d’une dizaine d’années possède un plateau de jeu où se trouve des bâtiments et des personnages. Il vient d’en déposer un nouveau (semblable aux autres, tout rouge) sur un lit dans une des maisons.

Vous vous réveillez. A peine sorti de la maison que le Roi et la Reine vous accueille. Viens là, mon fils. Nous avons des problèmes avec l’eau, plonge dans le tuyau voir ce qui se passe en dessous : vous dit le Roi. Dans les égouts, un soldat vous donne une épée… pour vous défendre mais aussi exploser les quelques planches de bois barrant les accès. Vous combattez quelques squelettes et arrivez au bout de votre chemin où vous découvrez que des bleus ont coupé l’alimentation en eau.

Le Roi vous demande de l’accompagner chez les Bleus, à BleuVille. Vous arrivez au bout du territoire rouge fermé par une porte, avant de passer cette porte, il va falloir explorer de fond en comble RougeVille, ramasser les pièces d’or (pour acquérir des talents supplémentaires), trouver les coffres cachés (chaque coffre contient soit de l’or soit un nouveau talent) et récupérer les 6 tonneaux (chaque tonneau débloque un talent de plus). Oui, il y a beaucoup à faire.

Vous allez explorer, réfléchir, sauter, courir, double sauter et en plus de tout ça, affronter les squelettes de base ainsi que ceux plus forts.

Quelques points autour du jeu

Comme vous l’avez noté, tout tourne autour des talents. Il faut dire qu’au début, vous êtes un personnage de base, même si vous êtes équipé d’une épée. Rapidement, à force de trouver ou d’acheter de nouveaux talents, vous allez vous déplacer plus vite, frapper plus fort, avoir des infos sur vos ennemis, double-sauter (oui, c’est à débloquer), etc.

Il existe dans RougeVille de nombreuses petites zones que vous pouvez aborder petit à petit en fonction des talents que vous avez débloqués. Ce sont les parties « reflexion » du jeu.

Je reviens aux talents, il en existe un qui s’appelle « Force » (activez le avec la touche F) et qui fait apparaître un cube lumineux à volonté et qui peut vous servir de moyen pour vous soulever en hauteur et donc progresser vers des endroits inaccessibles. Je l’ai vu aussi servir à activer des éléments en le déposant sur des boutons interrupteurs.

Pour les éléments Steam, tout est là… les succès, les cartes et la traduction dans 16 langues différentes, même le français. Merci.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est superbe. Il est bien réalisé et rempli d’excellentes idées… par contre, vous avez intérêt à aimer tout ce qui est plateformes car vous allez bien souvent sauter et double sauter. De même, préparez-vous à faire chauffer vos neurones.

Alors, évidemment, je vous encourage à acheter Supraland dans la boutique de Steam. C’est un très bon jeu et vous allez, tout comme moi, passer un excellent moment (de plusieurs heures) dessus.

Supraland est disponible depuis le 5 avril 2019 sur Steam (Microsoft Windows)

[Total : 0   Moyenne : 0/5]