AeternoBlade II: Director’s Rewind est un jeu de combats développé et publié par le studio thaïlandais Corecell Technology.

Le studio Corecell Technology est derrière les deux jeux de la série AeternoBlade et il faut reconnaître la vérité, AeternoBlade II: Director’s Rewind est une vraie réussite. Concernant le premier épisode, désolé, je ne peux rien vous dire dessus, je ne l’ai pas entre les mains, mais sachez que l’histoire est une continuité entre les deux jeux.

J’espère que nous allons avoir le droit à un troisième épisode (histoire d’avoir une trilogie) par la suite.

Pour la catégorisation, le studio classe AeternoBlade II: Director’s Rewind comme un « jeu d’action », de mon côté, je vais être plus précis, c’est un « jeu de combats ».

Je tiens à préciser qu’il y a beaucoup, beaucoup de choses à dire sur ce jeu, en voici qu’une sélection.

Introduction à AeternoBlade II: Director’s Rewind

Le jeu commence avec Freya, une guerrière qui a décidé de remonter une ligne de réfugiés pour trouver la cause de cette situation et devinez quoi, elle trouve des monstres. Bien évidemment, elle gagne les combats et là, elle découvre un papillon mystérieux qui prend possession d’un des monstres et le transforme en quelquechose (toujours un monstre) de beaucoup plus fort. C’est Freya, donc c’est gérable. Lors de ses combats, Freya protège Zevil qui est blessé et profite que Freya prenne le relais pour fuir.

Nous passons ensuite à Bernard et Felix. Ce sont des gardiens de la forteresse d’Anan et ils sont en mission à l’extérieur. Quand ils reviennent, ils découvrent un étrange trou noir au dessus de celle-ci, ils sortent leur arme et se précipite à l’intérieur. Vous jouez Felix et les combats se passent « facilement » jusque vous ayez en face de vous un « petit chef ». Bernard vous propose de continuer pendant qu’il s’en occupe. Vous continuez, en tant que Felix, et vous vous enfoncez dans la forteresse.

Freya, Felix et Bernard ont tous les trois un point commun en plus d’être d’excellents combattants et d’avoir un style de combat spécifique. Ils sont les possesseurs pour chacun d’entre eux d’une « aeternoblade ». Les « aeternoblades » manipulent le temps : l’une répare le passé, l’autre contrôle le présent et la dernière commande le futur. Bon, en plus, elles vous donnent une sorte d’immortalité.

Quelques points autour du jeu

Ce que j’apprécie dans AeternoBlade II: Director’s Rewind, c’est que le jeu est en 2,5D. En effet, à plusieurs moments, vous allez voir un de vos personnages contourner un obstacle ou bâtiment ce qui donne l’impression qu’il s’enfonce dans le décors comme un jeu en 3D… mais non, c’est juste un effet visuel très bien réussi.

Vous devez vous demander s’il y a une différence entre AeternoBlade II: Director’s Rewind et AeternoBlade II. Bien sûr, déjà il y a que la version « Director’s Rewind » qui est en vente, en plus les combats ont été améliorés mais aussi les « aeternoblades », les niveaux, les personnages et les monstres et de nouvelles zones ont été ajoutées.

AeternoBlade II: Director’s Rewind possède 6 extensions, ce sont des tenues supplémentaires pour différents personnages du jeu. Ces tenues se rajoutent à celles que vous débloquerez en progressant dans le jeu.

AeternoBlade II: Director’s Rewind compte à ce jour des succès, pas de cartes (mais ça ne devrait pas tarder pour un aussi bon jeu) et la traduction dans 9 langues différentes dont le français. Merci !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est excellent. Je trouve sa réalisation très bien faite et même s’il y a plusieurs niveaux de difficulté, ça reste pour moi un jeu difficile. Vous comprenez donc pourquoi que je ne vous raconte que le tout tout début de l’histoire. Par contre, je me répète peut être mais le graphisme est superbe… ce sont de vrais artistes.

Alors, si vous aimez les jeux de combat, si vous adorez les jeux asiatiques et bien, faites vous plaisir et offrez vous AeternoBlade II: Director’s Rewind en l’achetant dans la boutique de Steam.

AeternoBlade II: Director’s Rewind est disponible depuis le 7 septembre 2020 sur Steam (Microsoft Windows) et dès le 11 octobre 2019 sur consoles (PlayStation4, Xbox1 et Nintendo Switch).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]