Age of Wonders: Planetfall est un jeu de stratégie de type 4X développé par le studio néerlandais Triumph Studios et publié par Paradox Interactive.

Le studio Triumph est à l’origine de deux séries : Age of Wonders et Overlord, ce sont l’un comme l’autre de grosses réussites. Quand à l’éditeur, Paradox Interactive, c’est le meilleur dans les jeux de stratégie et de tactique, la preuve puisqu’il publie Age of Wonders: Planetfall. La mauvaise ou bonne nouvelle (ça dépend comme on se positionne), c’est que Triumph Studios a été racheté en 2017 par Paradox Interactive.

Pour la catégorisation de Age of Wonders: Planetfall, nous sommes tous (le studio, l’éditeur et moi-même) d’accord sur le fait que c’est un « jeu de stratégie ». Pour le 4X, c’est moi qui le rajoute et si vous avez oublié, voici la signification de 4X : eXploration, eXpansion, eXploitation et eXtermination. Notez que les précédents Age of Wonders se déroulaient dans un monde médiéval fantastique alors qu’Age of Wonders: Planetfall se passe dans un futur lointain, c’est donc de la science fiction.

Attention, il y a énormément de choses à dire sur ce jeu, comme je suis limité en espace, je vais vous livrer mes premières impressions.

Introduction à Age of Wonders: Planetfall

Après une mission réussie sur une planète lointaine, vous découvrez que le voyage à la vitesse de la lumière de votre vaisseau ne fonctionne plus. Vous rentrez donc à vitesse normale, un voyage qui va prendre plusieurs centaines d’années. Vous (Jack Gelder) et vos troupes êtes en cryo-sommeil.

Le tutoriel est fini et la campagne peut commencer.

En arrivant à destination, vous découvrez que l’Empire est tombé (en plus que toutes les personnes que vous connaissez sont mortes). Chacune des planètes a repris son indépendance et certaines sont de vraies poudrières avec de nombreuses factions se battant pour le pouvoir.

Vous vous installez sur une planète, créez votre première ville et commencez à vous imposer.

Il va falloir explorer, se battre contre certaines factions, faire de la diplomatie avec d’autres, mener des recherches, recruter, faire progresser votre « personnage », se battre encore plus, revendiquer des zones, etc.

Quelques points autour du jeu

La progression va forcément avec le développement de plusieurs villes mais aussi de plusieurs armées. Mon bon contact avec une race extra-terrestre m’a même permis de recruter des troupes chez elle.

Je n’ai pas eu l’occasion de le tester mais Age of Wonders: Planetfall peut se jouer contre d’autres joueurs en ligne. Tachez d’avoir du temps devant vous car une partie ne dure pas 5 minutes, ni une heure d’ailleurs.

Pour les éléments Steam, Age of Wonders: Planetfall a des succès, des cartes, la traduction dans 9 langues différentes dont le français (MERCI !) et aussi le Workshop de Steam avec plus d’une centaine d’éléments.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est fabuleux, tout simplement, j’adore. Bon, c’est vrai que j’aurais pu écrire beaucoup plus dessus mais bon, si c’est ce que vous voulez, n’hésitez pas à réclamer.

Alors, si vous aimez ce style de jeu, je vous encourage sans plus attendre d’acheter Age of Wonders: Planetfall dans la boutique de Steam. C’est vrai que le prix est légèrement élevé, mais soyez vigilant pour l’acquérir lors de soldes.

Age of Wonders: Planetfall est disponible depuis le 6 août 2019 sur Steam (Microsoft Windows et Mac) et sur consoles (PlayStation4 et Xbox1).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]