Atomicrops est un jeu de simulation de ferme développé par le studio Bird Bath Games et publié par Raw Fury.

Il semble que ce jeu soit la première réalisation du studio Bird Bath Games (tout au moins sur Steam), ce qui explique certaines choses. Concernant l’éditeur Raw Fury, nous le connaissons tous pour les excellents jeux qu’il publie.

Pour la catégorisation d’Atomicrops, j’avoue ne pas trop savoir. J’en ai parlé comme un « jeu d’action », un « jeu de tir », un « jeu de rencontre », un « jeu de défense », un « jeu de ferme », un « jeu compliqué »… comme vous voyez, c’est difficile. J’ai finalement retenu un « jeu de simulation de ferme » mais je sais bien que ce n’est qu’un élément du jeu (le plus important ?) mais pas plus que ça !

Introduction à Atomicrops

L’histoire… hmmm, c’est un peu compliqué. Tout d’abord, sachez que ça se déroule sur Terre après une nouvelle guerre mondiale qui s’est terminée avec un apocalypse nucléaire. La planète est désormais pleine de mutants (humains, animaux, plantes).

Vous jouez une jeune femme qui a décidé de quitter la ville pour la campagne armée de son pistolet. Tous les matins, elle arrive à son champs, le bêche, plante les graines, les arrose puis récolte le résultat. Ça prends une journée, surtout si vous en avez pas trop. Le soir, les mutants arrivent, essayent de piquer vos récoltes si vous ne les avez pas récupérés et / ou sinon, ils sont juste là pour vous embêter voire vous tuer.

A un moment, un hélicoptère arrive et vous ramène en ville. Vous pouvez faire ce que vous voulez, il n’est pas possible d’échapper au retour en ville et mauvaise nouvelle, c’est tous les jours comme ça !

Le premier jour, vous avez des pousses de pommes de terre à planter (quatre), ensuite, c’est à vous de vous démerder pour trouver des choses à planter.

La solution que j’ai trouvé, c’est d’aller à l’ouest (à gauche si vous préférez) dans le territoire des mutants et d’en tuer un maximum (avant que l’hélicoptère se ramène, en tous les cas). Certains vont laisser tomber des pousses et certains ont même fait tomber une pioche (l’intérêt de celle-ci, c’est de briser la partie du sol solide pour accéder au terrain cultivable donc d’agrandir votre champs).

Quelques points autour du jeu

J’ai joué plusieurs fois à Atomicrops et plusieurs fois je suis morte (et oui, c’est une femme) sans être jamais allée très loin. J’avoue que l’hélicoptère m’a déjà énervé au plus haut point, le fait de mourir ne m’a pas permis d’apprécier ce jeu !

J’aime les jeux de simulation de ferme, j’aime les jeux où il faut tuer des mutants, j’aime forcément la combinaison des deux, mais là, c’est raté… enfin, à mon niveau. Je me dis que ça doit venir du tutoriel ou du début du jeu qui n’a pas réussi à bien me plonger dans l’histoire.

Pour les éléments Steam, il y a des succès et la traduction dans 17 langues différentes dont le français (oui, c’est énorme 17 !). Les cartes ne sont pas encore là, peut être un jour … ou l’autre.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est plein de bonnes idées. Il reprend des thèmes que j’aime (les mutants, la ferme) mais il n’arrive pas à sortir quelquechose qui me fasse vibrer. J’ai lu plusieurs commentaires positifs dessus, ça me rassure, ça démontre que nous ne sommes pas tous uniformes avec les mêmes goûts.

Alors ? Raw Fury m’a montré avec le temps qu’il publie que d’excellents jeux. Je n’ai pas accroché à Atomicrops mais c’est peut être voire même surement un très bon jeu, sauf qu’il n’est pas fait pour moi. Donc, oui, faites vous plaisir, achetez Atomicrops dans la boutique de Steam.

Atomicrops est disponible depuis le 17 septembre 2020 sur Steam (Microsoft Windows) et consoles (PlayStation4, Xbox1 et Nintendo Switch).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]