Valfaris est un jeu de combats développé par le studio Steel Mantis et publié par Big Sugar.

Vous devez connaître le studio Steel Mantis, il est à l’origine d’un autre superbe jeu, Slain: Back from Hell (sorti le 25 mars 2016). D’ailleurs, je suis très surpris, j’ai découvert que je n’ai pas fait de test sur Slain: Back from Hell ni même fait d’actualité… à vrai dire, je ne le possède même pas ! Quand à l’éditeur Big Sugar, il a quelques jeux à son actif et ce sont vraiment des bons !

Pour la catégorisation de Valfaris, le studio et / ou son éditeur estiment que c’est un « jeu d’action et de plateformes »… pourquoi pas. De mon côté, j’en ai d’abord parlé comme un « jeu de plateformes », puis un « jeu de tir » pour finalement m’arrêter au « jeu de combats ». Je vous assure, vous allez vous battre et aussi bien à distance qu’au corps à corps.

Introduction à Valfaris

Les relations père – fils sont parfois compliquées. Vous jouez Thérion et vous avez de la haine pour votre père (Vroll) au point de le traquer au fin fond de la galaxie sur la planète qui vous a vu naître : Valfaris.

Votre vaisseau se pose brutalement sur Valfaris et vous allez parcourir la distance nécessaire jusque vous atteignez votre cible. Pour cela, vous allez affronter les troupes positionnées sur la planète, les pièges, les protections naturelles ou non qui se dressent sur votre chemin.

Thérion est équipé d’un pistolet à plasma qui fait énormément de dégâts et d’une épée qui est aussi en plasma et me fait grandement penser à Stormbringer, l’épée d’Elric de Melniboné… non pas par sa ressemblance (Stormbringer est grande, noire et gravée de runes) mais par le fait qu’elle absorbe les âmes des personnes tuées et donne ainsi de la force vitale à Elric.

Quelques points autour du jeu

En progressant dans Valfaris, vous allez acquérir la possibilité d’améliorer vos deux armes voire en trouver de nouvelles beaucoup plus puissantes. Heureusement pour vous car plus vous vous rapprochez de votre cible, plus la défense devient forte et donc dangereuse pour vous.

Autant à une époque quand vous aviez trois vies, c’était trois vies pour l’ensemble du jeu. Aujourd’hui, vous avez (y compris dans Valfaris) des points de sauvegarde ce qui fait que vous n’avez plus à recommencer le jeu dans son intégralité si vous venez à mourir.

Je ne suis pas un amateur de graphisme pixelisé et pourtant je dois dire qu’ici, ça rend vraiment bien. Oui, je vous l’accorde, avec un graphisme totalement XXIème siècle, ça serait un jeu de la mort qui tue !

Pour les éléments Steam, Valfaris a des succès et est traduit dans 15 langues différentes dont le français. Merci. Pour les cartes, ça ne devrait pas tarder !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est vraiment très bien fait et ça a été de mon côté un plaisir de jouer avec. La difficulté est progressive. Le graphisme est très ravagé, apocalyptique. Quand au développement, il est soigné. Et la musique réalisée par un métalleux ??? Je suis désolé, mais je n’ai pas mis le casque, j’ai donc joué sans l’écouter !

Alors ? Bien évidemment que je vous conseille d’acheter Valfaris dans la boutique de Steam, vous allez l’adorer, je vous assure !

Valfaris est disponible depuis le 10 octobre 2019 sur Steam (Microsoft Windows) et sur consoles (PlayStation4, Xbox1 et Nintendo Switch).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]