Lust from Beyond: Scarlet est un jeu pour adultes développé par le studio polonais Movie Games Lunarium et publié par Movie Games.

Concernant le studio Movie Games Lunarium, j’ai eu l’occasion de tester son précédent jeu. Il s’est spécialisé dans le « horror porn » (comme disent les anglais), c’est à dire des jeux mélangeant du sexe et de l’horreur. Quand à l’éditeur Movie Games (la maison mère du studio, je suppose), il publie (et développe) de nombreux jeux.

Je tiens à préciser que Lust from Beyond: Scarlet n’est pas un jeu. C’est une sorte de nouvelle ou un mini-jeu si vous préférez. Il est à mettre en parallèle à Lust from Beyond (demo) (appelé désormais Lust from Beyond: Prologue), ces deux mini-jeux sont des introductions au jeu Lust from Beyond qui ne devrait plus tarder. Pour information, Lust for Darkness est le jeu précédent Lust from Beyond et … j’adore.

Pour la catégorisation de Lust from Beyond: Scarlet, le studio le classe comme un « jeu d’horreur avec de l’érotisme et de l’occultisme ». De mon côté, c’est avant tout un « jeu pour adultes » et plus précisément un « jeu d’aventure et d’horreur pour adultes ».

Introduction à Lust from Beyond: Scarlet

L’histoire est faite de « retour en arrière » (je sais, le bon mot en français est « analepse » mais je ne suis pas sûr que ce soit facilement compréhensible).

Vous jouez Alan. Alan est chez son psychiatre et il se confie. Suite à son licenciement, il passe son temps sur des sites porno et de rencontres. Il a fait connaissance avec une jeune femme appelée Rhéa et elle est très coquine… tout ce qu’apprécie Alan.

Ils ont rendez-vous dans un théâtre abandonné où il va découvrir, après coup, que Rhéa fait parti d’une secte appelée Scarlett.

Entre les différentes parties de son histoire, nous revoyons Alan en train de discuter avec son psychiatre.

Quelques points autour du jeu

En plus de nous introduire un nouveau culte qui cette fois est principalement porté sur la douleur (à la différence de l’autre mini-jeu où c’était un culte porté sur le plaisir), nous découvrons avec Lust from Beyond: Scarlet le combat.

Dans les précédents jeux, il n’y avait pas de combats mais des fuites puis … des accidents. Là, vous êtes armé d’un poignard et vous vous défendez en tuant vos adversaires.

Je me demande s’ils se sont aussi inspiré de Lovecraft en ajoutant la « santé mentale ». Dans le précédent jeu, Lust for Darkness, l’héroïne (Amanda) perd les plombs (après avoir été enlevée, eu un bébé monstrueux avec son ravisseur et devenue un objet sexuel).

Lust from Beyond: Scarlet a des succès et est traduit dans 12 langues différentes dont le français. Merci !

Ma conclusion

Quand je regarde ce jeu indépendant, je suis bouche-bée devant l’histoire mais surtout devant le travail de modélisation réalisé par le studio, c’est tout simplement impressionnant.

Si vous avez plus de 18 ans, je vous recommande de découvrir Lust from Beyond: Scarlet, il est disponible gratuitement dans la boutique de Steam, il y a donc aucune raison de s’en priver… bon sauf si vous n’aimez pas le mélange horreur et sexe.

Lust from Beyond: Scarlet est disponible depuis le 15 octobre 2020 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]