The Outer Worlds est un jeu de rôle et d’action développé par le studio Obsidian Entertainment et publié par Private Division.

Je crois que tout le monde connaît le studio Obsidian Entertainment. A chaque fois que je cite son nom, j’ai droit à la réponse : Fallout : New Vegas. Le plus incroyable, c’est que je n’ai jamais joué à ce jeu là, ni à aucun jeu de la série Fallout. Pour l’éditeur Private Division, j’ai eu l’occasion de tester plusieurs de leurs jeux ces derniers mois et ce sont toujours de grosses réussites.

Pour la catégorie, sur la fiche boutique de Steam, il est indiqué que c’est un « RPG » (« JdR » pour jeu de rôle en français). Je suis d’accord et même plus précis puisque c’est pour moi un « jeu de rôle et d’action » se déroulant dans le futur, donc de science fiction. Quand à l’action, il va y en avoir, je vous rassure.

Introduction à The Outer Worlds

Pollution, surpopulation, surconsommation, surexploitation des ressources, la Terre est en train de mourir. La solution pour la population terrienne, c’est soit de mourir avec la planète, soit de partir et rejoindre une des nombreuses colonies dispersées à travers l’univers ; cette dernière option est le choix d’une grande partie de la population et la votre aussi. Vous rejoignez donc un des vaisseaux colonisateurs (le votre est à destination d’Halcyon) et vous êtes comme des millions d’autres, cryogénisé le temps du voyage.

Pour une raison dont nous ignorons tout, votre vaisseau tombe en panne avant d’arriver à destination. Un scientifique, révolutionnaire sur les bords mais surtout recherché par tous, arrive dans ce vaisseau et décide de récupérer un des corps cryogénisés et … ça tombe sur vous.

Parenthèse … création du personnage !

Il vous explique que les corps cryogénisés s’abiment petit à petit. Il a utilisé ce qui lui restait d’un produit spécifique pour vous sauver et a besoin de vous pour en obtenir plus et sauver les autres personnes cryogénisées. Il vous expédie donc sur La Terre 2 du système d’Halcyon (votre destination d’origine) dans une capsule de sauvetage.

Le jeu commence.

Quelques points autour du jeu

Un contrebandier vous attend à votre arrivée sur La Terre 2. Tenant la balise d’atterrissage dans les bras, il se fait écraser par la capsule. Il est mort. La bonne nouvelle pour vous, vous héritez du vaisseau (bon, en contrepartie, vous prenez le nom du contrebandier).

Au fur et à mesure de votre avancée dans l’histoire, vous allez vous faire des compagnons qui participeront avec vous à votre aventure.

Le jeu a une extension qui s’appelle The Outer Worlds : Péril sur Gorgone (la première des deux annoncées) qui vous rajoute une quête, des armes, des éléments de personnalisation de votre personnage, de nouveaux lieux, etc.

Un point que j’ai oublié de signaler, petit à petit, votre personnage acquiert des défauts. Chaque défaut est compensé par un point de compétence supplémentaire.

The Outer Worlds a l’ensemble des éléments Steam : les succès, les cartes et la traduction dans onze langues différentes, dont le français. Merci !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant (du genre triple i) est tout simplement fabuleux. J’adore et c’est sans conteste un des jeux qui va avoir sa place dans le TOP des jeux de l’année 2020. J’espère aussi que le studio comme l’éditeur vont sortir d’autres jeux se déroulant dans ce monde.

Alors ? Il n’y a pas à avoir un seul doute la dessus, je vous conseille sans hésiter d’acquérir The Outer Worlds dans la boutique de Steam, et, tant que vous y êtes, n’oubliez pas l’extension !

The Outer Worlds est disponible depuis le 23 octobre 2020 sur Steam (Microsoft Window) et sur consoles (PlayStation4, Xbox1 et NintendoSwitch).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]