GONNER2 est un jeu de plateformes développé par le studio suédois Art in Heart et publié par Raw Fury.

Concernant le studio Art in Heart, je pense que c’est leur second jeu, le premier étant … GoNNER (sorti le 12 octobre 2016). Je tiens d’ailleurs à signaler que même si je possède le jeu, je n’ai pas encore eu l’occasion de jouer avec, donc, n’attendez pas le moindre rapprochement entre les deux de ma part. Quand à l’éditeur Raw Fury, je … vous … nous le connaissons bien sur Graal, j’ai eu l’occasion de vous présenter et de tester plusieurs de leurs bons jeux.

Pour la catégorisation de GONNER2, la page de la boutique de Steam le classe comme un « jeu de plates-formes à génération aléatoire ». Je suis d’accord, même si je préfère reformuler la chose, GONNER2 est un « jeu de plateformes » avec des niveaux générés aléatoirement (donc de type rogue-like).

Introduction à GONNER2

Vous jouez un blob rose. Vous pouvez glisser (même si ça ressemble parfois à marcher) sur la droite, sur la gauche et sauter. Vous vous trouvez dans un petit monde fermé et vous pouvez passer facilement à un autre petit monde fermé grace à un serpent-transporteur inoffensif. Vous sauvez dans la gueule du serpent (qui est visible dans votre monde) et vous glissez automatiquement jusqu’à sa queue qui vous amène dans cet autre monde… et ainsi de suite et vous voilà explorateur de mondes !

Rapidement, vous allez trouver un pistolet, un masque et un sac à dos (et d’autres choses par la suite).

Le sac à dos permet d’entasser des munitions.

Le masque posé sur vous, le blob, vous donne un côté humanoïde.

Le pistolet va être utilisé pour éliminer les ennemis de plus en plus nombreux et de plus en plus agressifs et forts.

Quelques points autour du jeu

Personnellement, la mort de mon personnage dans un jeu (pas uniquement GONNER2) est perçu par moi comme un échec. Soit le jeu est mauvais, soit il n’est pas fait pour moi, soit c’est moi qui suis mauvais ! Pour les plus jeunes d’entre vous, avoir son personnage qui meurt n’a guère d’importance, c’est un élément de progression.

Je suppose que votre objectif dans GONNER2 est de passer de niveau en niveau et de nettoyer chacun d’entre eux de ses ennemis (de couleur orange, d’ailleurs). Bon, si vous êtes à court de munitions, ce qui arrive, vous pouvez sauter directement dans le serpent-transporteur en laissant des ennemis derrière vous. Je suppose que ça n’influe que sur vos points !

Pour les éléments Steam, GONNER2 compte des succès et la traduction dans quatorze langues différentes, dont le français. Merci ! Pour les cartes, peut être qu’elles viendront par la suite.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est bien et même très bien. Bon, je sais que ce n’est pas trop mon style de jeu mais ça ne change rien à ce que j’en pense, je l’aime bien. Je vous ai parlé des trois premiers objets que j’ai trouvé, je vous assure qu’en progressant dans l’histoire, vous allez en tomber sur d’autres.

Alors ? Si vous aimez tout ce qui est plateformes, blob et tirs, je vous encourage à acquérir GONNER2 dans la boutique de Steam. Si vous hésitez, achetez GoNNER qui est moins cher et vous permettra de découvrir l’histoire et surtout le monde.

GONNER2 est disponible depuis le 22 octobre 2020 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux) et sur consoles (Xbox1 et NintendoSwitch).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]