Ghostship Chronicles est un jeu de tir (FPS) développé et publié par le studio anglais MAG Studios.

A ce qu’il semble, derrière MAG Studios, il y a une seule personne à l’origine de plusieurs jeux, en plus Ghostship Chronicles est le troisième épisode d’une trilogie. Je tiens à signaler que je n’ai pas joué aux deux précédents jeux.

Pour la catégorisation, c’est de la science-fiction, nous sommes tous d’accord dessus. C’est un « jeu de tir » qui se joue par défaut à la première personne mais où vous pouvez passer à la troisième, si vous préférez. Une autre chose intéressante avec Ghostship Chronicles, c’est qu’il est possible de jouer seul ou bien à plusieurs que ce soit en local ou par internet (jusqu’à un total de 16 joueurs).

Introduction à Ghostship Chronicles

Nous sommes en 2358. Vous êtes un légionnaire d’élite faisant parti d’une petite unité des FDC (traduction française de l’acronyme) pour les Forces de Défense Coloniale.

Vous avez été envoyé en mission d’exploration sur le colonisateur « Heckel et Thomas » qui vient d’être retrouvé après avoir été porté disparu pendant plusieurs années.

Votre mission (celle de votre petite unité) est simple. Il faut parcourir le colonisateur de fond en comble, faire disparaître toutes les menaces (et je vous assure, il y en a beaucoup) comme les zombies, garder vos camarades (ceux de votre unité) vivants (dans la mesure du possible) et finalement reprendre le contrôle du colonisateur.

Quelques points autour du jeu

Pour rendre Ghostship Chronicles plus difficile, le studio a décidé d’afficher aléatoirement les objets que vous trouvez ou obtenez ainsi que le nombre d’ennemis que vous aurez à affronter. Par contre, je n’ai pas l’impression qu’il tient compte si vous êtes un professionnel des jeux de tir ou un débutant.

Une autre chose que j’apprécie dans ce jeu, c’est le fait que Ghostship Chronicles possède trois fins différentes. Je suppose que ça change selon les actions faites (ou non) et les décisions prises.

Une question que je me pose, pourquoi les jeux avec des zombies se passent toujours (bon, la plupart du temps) dans un endroit avec des pièces, des zones sombres ?

Pour les éléments Steam, Ghostship Chronicles a les succès et c’est tout. Les cartes ne sont pas encore là et il n’y a pas de traduction, tout est uniquement en anglais.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est très bien fait et, il faut l’admettre, plutôt difficile (vivement la mise en place de niveaux de difficulté). Ce qui m’a impressionné le plus, c’est de voir qu’il y a finalement qu’une seule personne derrière l’intégralité de ce jeu (sauf pour la musique). Programmation, modélisation, jouabilité, histoire… tout est très bien fait.

Alors, c’est évident que je vous conseille d’acquérir Ghostship Chronicles, c’est un bon jeu de tir et, il faut le reconnaître, ce n’est plus politiquement correct de tirer sur qui que ce soit (racailles ou terroristes) aujourd’hui alors que pour les zombies, c’est toujours encouragé !

Ghostship Chronicles est disponible depuis le 17 novembre 2020 sur Steam (Microsoft Windows) ou sous forme de compilation avec les trois jeux de la trilogie Ghostship.

[Total : 1   Moyenne : 5/5]