Tinkertown est un jeu de survie développé et publié par le studio allemand Headup.

Je ne pense pas avoir besoin de vous présenter le studio Headup. Nous le connaissons tous pour les excellents jeux qu’il publie. Maintenant, nous avons la confirmation qu’il est tout aussi bon dans le développement.

Pour la catégorisation, sur la page de Tinkertown dans la boutique de Steam, il est précisé que c’est un « jeu sandbox multijoueur ». Ce n’est pas faux mais ce n’est pas totalement vrai. Déjà, nous ne disons pas « sandbox » mais « bac à sable ». Ensuite, dans « multijoueur », il n’y en a pas un seul mais plusieurs joueurs, donc « multijoueurs ». Ensuite, Tinkertown se joue seul (le multijoueurs est une option) et votre objectif est de survivre dans un environnement hostile, très hostile… voilà pourquoi je l’ai classé comme un « jeu de survie ».

Je tiens à préciser que lorsque j’ai joué à Tinkertown, il était en accès anticipé et dans sa version alpha, donc au tout début… et pourtant, il est ainsi tout simplement génial. Je suis curieux de voir ce qu’il donnera une fois achevé.

Introduction à Tinkertown

La première des choses à faire est de créer votre personnage… pseudo, couleur des cheveux et couleur de la peau.

La seconde des choses à faire, c’est de donner un numéro (ou laisser le programme le choisir) pour créer un monde où vous allez jouer.

Enfin, apparition de votre personnage sur le monde.

La première touche importante à connaître (en plus de celles des mouvements -flèches du clavier- et de frapper -bouton gauche de la souris-), c’est TAB qui vous permet d’accéder à votre inventaire (vide au début) et tout ce que vous pouvez fabriquer sur place.

Ça commence simplement, il faut éviter les monstres (l’eau vous fait perdre de la vie aussi, donc n’avancez pas vers celle-ci), récolter des ressources (bois, pierre et baies -pour se soigner quand nécessaire-), construire un refuge (plus plus tard une maison ou un chateau) et évoluer de plus en plus technologiquement parlant.

Quelques points autour du jeu

Evidemment, petit à petit vous allez élargir votre profondeur d’exploration. Vous découvrirez des villages gobelins (où vous trouverez des choses intéressantes, oui, oui, je confirme) puis par la suite des biomes différentes (polaire et désertique).

Ce que j’aime bien, c’est qu’il n’est pas nécessaire de boire, de manger ou de dormir. L’eau blesse … vive la bière ! La nourriture soigne et les lits sont des moyens de sauvegarde.

Je vous rappelle que Tinkertown est en version alpha, c’est donc normal que nous ayons aucun des éléments Steam : ni succès, ni cartes et ni traduction. Ça changera surement par la suite et j’avoue que j’aimerai bien la possibilité de créer des objets, des classes, des cartes, des monstres à travers le workshop.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est très addictif, j’adore. J’ai hate de voir ce que va donner la version définitive. Je n’ai pas de doutes sur le fait que ça va être quelque chose d’exceptionnel.

Alors, bien évidemment, je vous conseille, voire je vous encourage à acheter Tinkertown dans la boutique de Steam dès maintenant. Un conseil, tout de même, pensez à prévoir beaucoup de temps libre devant vous pour vous amuser comme un fou (ou comme une folle) sur Tinkertown.

Tinkertown est disponible depuis le 3 décembre 2020 en accès anticipé sur Steam (Microsoft Windows). La version finale du jeu devrait être disponible courant 2021.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]