Enola

Enola est un jeu d’aventure et d’horreur développé et publié par le studio salvadorien The Domaginarium.

Le début de l’histoire

Enola est un jeu d’horreur psychologique. Le jeu est joué à la première personne et vous jouez, Enola, une jeune femme rousse d’une vingtaine d’années.

Alors qu’elle rentre de sa journée de travail ou de cours, on ne sait pas trop, Enola cherche son « amour » dans la maison qu’elles partagent ensemble (la maison appartient à celle qu’elle aime).

Dans ce qui ressemble un bureau, Enola trouve une lettre qui lui est adressée avec une vieille clé dessus, voici ce que dit cette lettre :

Tu as toujours été là pour moi quand j’avais besoin de toi. Tu as rendu mon existence vivable.

Depuis ce jour, mon esprit est en miette. Quelquefois, je souhaite qu’il m’ait tout simplement tué.

Je me sens mal à l’aise de te raconter cela car tu as été le seul moment de bonheur dans ma vie, mais c’est ce que je ressens.

Angelica

A ce moment là, la porte du bureau se referme en claquant.

Enola bascule dans la folie.

Enola - miroir

Enola et la progression dans l’horreur

Si on réfléchit un peu plus, par la suite, on se demande dans quelle folie bascule Enola. Est-ce sa propre folie ou bien celle d’Angelica ? D’ailleurs, qui est vraiment la plus saine d’esprit des deux ?

Mais avant de répondre à toutes ces questions, avançons dans l’histoire.

Quand Enola rouvre la porte du bureau, on découvre qu’une grande partie de la maison a été emportée. Une sorte de trou noir est positionné au-dessus de la maison. Enola descend au rez-de-chaussée et ouvre une porte fermée avec un cadenas où elle n’est jamais entrée avant.

C’est le début de l’aventure. Enola va en découvrir plus sur Angelica, sur son passé, sur son histoire, sur ses peurs et ses craintes, ainsi que son amour pour un garçon, avant… quoi ? elle a aimé un garçon…?

Enola - folie

Ma conclusion

Pour vous dire la vérité, je ne suis pas trop amateur des jeux d’horreur. Mais, Enola est avant tout un jeu d’aventure et par son histoire et son ambiance, un jeu d’horreur. Je l’ai donc testé comme un jeu d’aventure.

Voici les améliorations techniques à apporter au jeu :

  • la première chose à faire et donc la plus importante, c’est de corriger l’option plein écran. Je suis sur Mac et ça ne fonctionne pas du tout.
  • la seconde, au niveau des résolutions, ce n’est pas nécessaire d’en mettre des tonnes, le mieux est de détecter ce que supporte la carte et de les afficher.

Maintenant, pour les commentaires sur le jeu en lui même, j’ai été surpris par la maison. Elle est vide ! Deux jeunes femmes y habitent et on a l’impression de se trouver dans un couvent… et les portes qui ne s’ouvrent pas. Je ne sais pas qui a chez lui ou chez elle des portes fermées à clé où il ou elle ne peut pas accéder ?!

Enfin, il y a l’absence d’interactivité avec des objets comme le piano, les livres, les papiers et les photos (il y en a beaucoup !). Déjà qu’il n’y a pas beaucoup d’objets, mais pouvoir interagir avec serait un plus.

Une fois que la folie frappe Enola, là, je n’ai plus rien à dire car c’est un autre monde et tout est possible.

Si vous aimez les jeux d’aventure et d’horreur psychologique, si vous aimez les jeux avec une belle histoire, si l’esthétique n’est pas un élément majeur pour vous, alors, il y a aucune raison de vous priver de ce jeu. Enola, c’est plusieurs heures de jeu et Steam vous le propose à la vente, ne vous en privez pas !

Enola est sorti en septembre 2014 sur Steam.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]