Le jeu Level 22: Gary’s Misadventure m’a interpellé car il me rappelle une aventure que j’ai vécu indirectement à travers une collègue de bureau lors de ma première expérience professionnelle. Si vous voulez un gros spoiler, elle a réussi plusieurs fois à regagner son poste de travail sans se faire attraper mais un jour, c’était la fois de trop et elle a été repérée par son supérieur.

Revenons à nos moutons ! J’ai eu la possibilité de poser quelques questions au boss de Moving Player, Luca Benevolo, voici ce que ça donne.

Graal : Vous pouvez m’en dire plus sur vous et votre studio ?

Luca Benevolo : Nous sommes un studio de jeux indépendant du sud de la France, à Sophia-Antipolis pas très loin de Cannes. Nous faisons des jeux depuis 7 ans maintenant (pff le temps passe vite) pour nous mêmes, en coproduction ou en marque blanche. Nous avions crée le studio à l’origine avec comme projet de développer le 1ier MMORPG temp-réel sur mobile. Apres une année de travail acharné nous sortions Yslandia en 2010 (le 1ier MMO temps réel sur iOS) qui a connus un succès assez sympathies ce qui nous a permis de lancer le studio à proprement parler. Depuis nous avons évolué en passant du mobile à la console mobile puis de la console mobile à la console de salon et Steam… Ce large spectre de connaissance nous permet aujourd’hui de collaborer avec d’autres studio indie pour les aider à porter leur jeux sur console (au travers de notre offre xport.movingplayer.com) mais aussi d’être partenaire technique de plusieurs gros éditeurs. En parallèle de tout cela nous continuons à produire nos propre titres… Tout ça fait pas mal de boulot !

 

Graal : L’histoire de Gary (arriver discrètement à son bureau à force de retard), est-ce une expérience vécue ?
Luca Benevolo : Level 22 avait été à l’origine développé par le studio Noego qui s’était effectivement inspiré de plusieurs anecdotes perso, de légendes urbaines et de references « geek » et cinématographiques pour réalise le jeu. A cette base nous avons ajouté notre touche à nous ce qui fait de Level 22 un jeu vraiment très rafraîchissant 🙂

 

Graal : Qu’est-ce qui a été le plus compliqué dans le développement du jeu ?
Luca Benevolo : Aujourd’hui, avec les moteurs de qualité que n’importe quel développeur peut avoir gratuitement ou pour un prix dérisoire, ce n’est pas tant faire un jeu qui est compliqué (à mon avis) mais c’est dans un premier temps d’en faire un bon et ensuite de le faire connaitre. Ce sont les deux clés du succès mais aussi les deux points les plus difficiles à surmonter pour des indies sans gros moyens…

 

Graal : Être sur Steam, est-ce que cela change beaucoup de choses pour un jeu indépendant ?

Luca Benevolo : Ce n’est pas tant le fait d’être sur steam ou pas qui est important à mon sens, ce qui compte c’est de diffuser son jeu sur une maximum de supports et marketplaces. Plus le jeu est diffusé plus il a de chance de rencontrer son public et de faire vivre son développeur 🙂 Que ce soit sur Steam / Gog / les divers Bundle et autre marketplaces alternatifs (et encore mieux sur la console si le développeur en a les moyens/temps/competence) l’idéal est de diffuser son titre au maximum.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]