La guerre de l’Epice

Vous est-il déjà arrivé dans votre enfance, ami Lecteur, de passer des heures à fabriquer des engins spatiaux de différentes tailles, avec des Lego, des Playmobil, du papier ou autre matériau vous tombant sous la main ?

Puis de les faire s’affronter dans des batailles stellaires épiques où l’imagination assurait les effets spéciaux, seul ou avec des amis pour de grandes épopées spatiales ?

Dans ce cas, Atomic Space Command devrait vous parler ! Publié et développé par No, you shut up inc. et disponible en accès anticipé (version alpha) depuis le 13 octobre 2016, il ne s’agit ni plus ni moins que défier une équipe adverse pour le contrôle de l’Epice Atomique, une ressource apportant gloire et fortune (et moult perspectives de batailles).

Pour cela vous devez investir des planètes et y installer des bâtiments (ravitaillement pour votre vaisseau, mines d’épice…) pendant que vos adversaires feront évidemment de même, et que vous devrez protéger vos biens tout en cherchant à saboter les installations ennemies, et/ou leur vaisseau bien entendu !

L’accent est mis le côté multijoueur et coopératif, l’idée étant qu’un seul vaisseau peut être contrôlé jusqu’à huit joueurs.

Si cela peut sembler excessif, on voit par contre l’intérêt d’avoir au moins trois joueurs se partageant les tâches : un dirigeant le vaisseau, un préposé aux systèmes de défense et d’armement, et le dernier gérant le vaisseau lui-même (réserves d’oxygène, gestion de l’énergie…).

Le concept n’est-il pas alléchant sur le papier ?

atomic-space-command

Vaisseaux en kit

Surtout car il est appuyé par un autre concept devant faire la véritable force du jeu : avoir la possibilité de monter son vaisseau de toutes pièces. Avec un petit pécule de départ, chaque partie vous faisant remporter des pièces d’argent supplémentaires, vous aurez accès à un plus grand choix de pièces : châssis, réacteur, propulsion, armement, piratage, systèmes vitaux, réserves de carburants, défenses…

Et l’équipage allant avec, le personnel en plus du pilote pouvant s’occuper d’une pièce en particulier du vaisseau pour la rendre plus efficace.

Au début, vous allez logiquement commencer modestement avec un petit chasseur sans beaucoup d’équipement disponible !

Le jeu doit se montrer plus plaisant par la suite. J’avoue n’avoir pas récolté beaucoup de pièces pour le confirmer : une seule carte est disponible pour le moment et malgré plusieurs tentatives, je n’ai trouvé aucun humain à défier.

L’IA étant encore rudimentaire, le PvE n’est pas aussi amusant qu’il pourrait l’être.

Il y a quand même des promesses, et une bonne idée concernant le magasin : il est impossible de dépenser de l’argent réel pour acheter des pièces utilitaires, mais seulement pour des ajouts cosmétiques.

Ainsi, pas de pay-to-win, même si à mon sens ce magasin optionnel aurait pu attendre avant d’être implanté- par exemple pour mieux travailler sur les tutoriaux, n’existant que sous forme de vidéos et pas suffisamment claires pour bien se lancer dans Atomic Space Command.

atomic-space-command-collision

Etoile après étoile…

On pourrait aussi pointer du doigt les commandes qui ne sont pas très intuitives, ou la visée pas forcément très précise. On s’en sort, on a bien l’impression d’évoluer dans l’espace sans s’embarrasser de soucis de réalismes, mais ça manque encore de fluidité.

Mais il faut bien souligner que nous sommes dans une version alpha, certes jouable, mais encore fort basique. Les développeurs sont réactifs à et l’écoute des joueurs, et proposent de futurs éléments séduisants : un équipage personnalisable pouvant s’améliorer par l’entraînement et des implants cybernétiques, une campagne solo, un accès workshop pour partager ses pièces…

En l’état, je ne recommanderai pas de payer 15€ pour l’accès anticipé : le contenu est encore un peu faible pour réellement justifier l’investissement, autrement que par sympathie pour les personnes derrière le projet.

Sans aucune mauvaise volonté par rapport au studio, ceci est leur premier jeu, et l’accès anticipé doit inciter à la prudence !

Affaire à suivre, donc, en attendant de voir si Atomic Space Command se développe conformément à la volonté de son créateur.

Atomic Space Command est développé et publié par le studio No You Shut Up! Games et est disponible sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux) en accès anticipé depuis mi octobre 2016.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]