beholder

Beholder est un jeu de simulation développé par le studio russe Warm Lamp Games et publié par Alawar Entertainment.

Selon moi, ce jeu est une simulation de vie dans un immeuble. Vous jouez le gardien et vous devez vous occuper de tout. Il faut obéir aux consignes données par le ministère de l’Intérieur, il faut aider les locataires tout en les surveillant constamment et bien sûr, il faut prendre soin de votre famille (épouse, fils et fille).

Evidemment, l’histoire de ce jeu se déroule dans un monde parallèle au notre. En France, la liberté est totale et ne parlons pas de l’égalité… je vous rassure, ce n’est pas un blog politique, je ne vais donc pas m’étaler sur la situation en France et plutôt m’étendre sur le jeu Beholder.

beholder-arrivee

Introduction à Beholder

La famille de Carl Stein est composée de son épouse Anna, du fils Patrick et de Martha, la cadette. Les Stein sont arrivés ce matin dans la ville de … Paris (par exemple). Carl est gardien d’immeuble et on vient juste de lui en assigner un nouveau. Son prédécesseur, pas assez zélé, est embarqué par la police sous ses yeux et ceux de sa famille.

Le travail de Carl est simple.
1/ Il doit espionner les locataires de l’immeuble et faire des rapports les concernant à son chef (un quelconque fonctionnaire du ministère de l’Intérieur).
2/ Il doit aussi répondre aux besoins de ses locataires, retrouver des objets perdus, obtenir certaines choses en troquant, etc.
3/ Il est important de s’occuper de sa famille. Madame est dépensière, le fiston ne veut pas travailler dans les mines et la dernière est malade, très malade.

Le temps passe vite. Il faut, lorsque les locataires sont absents, installer des caméras chez eux. Il faut, lorsqu’ils sont toujours absents, aller dans leur appartement, le fouiller de fond en comble et prendre note de tout ce qui est inhabituel (ou interdit, il va de soit). Quand vous croisez un locataire, discutez avec lui, essayez d’obtenir des informations et en même temps, demandez lui comment ça va. Votre objectif est de leur rendre la vie plus facile et pour cela, il faut rendre service et puis, qui sait, vous pouvez avoir besoin aussi d’un service de votre côté, un jour.

Des appartements sont encore en chantier dans l’immeuble. N’hésitez pas à les restaurer et à trouver des locataires. Plus vous avez de monde, plus vos revenus augmentent en rendant service, bien sûr, mais aussi en faisant votre métier de concierge, en les espionnant et en faisant vos rapports.

beholder-regle

Quelques points autour du jeu

Il est exact que ce jeu ne fait pas la part belle aux concierges. Toutes et tous les concierges ne sont pas des mouchards qui vous espionnent et dénoncent vos moindre faits et gestes à la police… non, c’est pas vrai, parmi tous les concierges, il doit en avoir un ou deux de bien, d’honnête et en qui vous pouvez avoir confiance.

Le jeu n’a rien d’aléatoire. Il y a une trame globale et ensuite en fonction de vos choix et décisions, l’histoire évolue dans un sens ou l’autre.

Vous pouvez jouer soit Carl, gentil concierge aidant ses locataires ou bien Carl, l’ordure qui vole ses locataires et les fait chanter continuellement et bien évidemment, il y a toutes les nuances possibles et imaginables au milieu.

Si vous êtes surpris pourquoi Carl peut travailler jouer et nuit sans dormir, c’est qu’il a reçu un médicament expérimental rendant le sommeil inutile.

Un petit point négatif pour Beholder, quand j’ai lancer le jeu sur mon Mac, il s’est bloqué au tout début sur un écran noir et c’est tout… j’ai attendu, attendu espérant que le chargement prenne du temps mais au bout de 10mn, j’ai abandonné. Finalement, j’ai joué le jeu sur Windows.

beholder-police

Ma conclusion

Beholder est vraiment une merveille. Que ce soit au niveau de la réalisation, au niveau de la jouabilité ou au niveaux des idées, c’est du sans faute. C’est comme ça que j’aime un bon jeu indépendant.

La seule chose que je voudrais des auteurs, c’est qu’ils corrigent le problème sur Mac.

Si vous aimez les jeux de gestion d’une micro-société, si vous savez que la vie n’est pas un long fleuve tranquille, si vous adorez influer sur le destin d’un homme, si vous savez que dans tout un chacun on peut trouver le meilleur comme le pire, alors, c’est le jeu qu’il vous faut. Je vous conseille d’acheter dans la boutique de Steam ce jeu, Beholder, vous ne le regretterez pas et en plus, son prix est vraiment très correct (moins de 10 euros).

Beholder est disponible depuis début novembre 2016 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 2    Moyenne : 3/5]