Yooka-Laylee est un jeu de plateformes développé par le studio anglais Playtonic Games et publié par Team 17.

Bon, je ne vais pas vous faire l’affront de vous présenter Team17, c’est un studio anglais qui existe depuis 1990 qui développe et publie une foule de jeux indépendants ultra-excellents.

J’ai joué à Yooka-Laylee sur mon Mac alors que le jeu n’est pas encore sorti. Le jeu est excellent avec une petite faiblesse pour la gestion de la caméra. Mais bon, à ce que j’ai lu, le studio travaille dessus pour corriger cette erreur.

Avant tout, sachez que Yooka-Laylee est présenté comme l’héritier en ligne droite du célèbre jeu Banjo-Kazooie. C’est le même esprit au niveau de l’histoire, le graphisme est dans la continuité et la musique est l’oeuvre du même musicien, mais pour cela, j’en reparle plus tard. Si vous avez donc joué à Banjo-Kazooie sur Nintendo 64 il y a cela de nombreuses années, il vous faut ce jeu. Si vous ne connaissez ni Banjo-Kazooie, ni la Nintendo 64 (tout comme moi !), ce n’est pas grave, vous n’avez rien perdu (ce qui n’engage que moi !).

Introduction à Yooka-Laylee

Les héros de ce jeu sont Yooka, un caméléon et Laylee, une chauve-souris. Les méchants sont Capital B, une sorte de bourdon géant humanisé et son acolyte, le Dr Quack, un canard.

Le Dr Quack a mis au point une machine, le Novéliseur 64 (clin d’oeil à la Nintendo 64) qui permet de voler tous les livres de la planète pour permettre à Capital B de devenir ainsi le seul acteur du marché du livre et les vendre une fortune à ceux qui veulent lire.

Laylee possède un livre, un vieux livre qu’elle utilise comme dessous de verre. D’un seul coup, ce livre se met à voler (attiré par le Novéliseur 64) et les pages (en or) s’éparpillent un peu partout.

Yooka et Laylee décident de récupérer les pages de leur livre mais aussi le livre en lui-même et devinez quoi, c’est vous (oui, vous, le joueur) qui les aidez dans leur quête.

Le jeu vient juste de débuter.

Quelques points autour du jeu

La première personne que vous allez rencontrer, c’est Trowzer, un serpent qui vous vend de tout, y compris des informations. La première information qu’il vous donne, gratuitement, c’est comment casser les coffres et les barriques en bois, c’est avec le zeste qui tue en appuyant sur la touche G… excusez moi, c’est l’inverse, c’est le geste qui tue en appuyant sur la touche Z !

Comme je vous l’ai dit plus tôt, Yooka-Laylee est l’héritier direct du jeu Banjo-Kazooie, que ce soit par l’équipe derrière (graphisme, développement, scénario, etc) mais aussi par la musique composée par Grant Kirkhope (il avait travaillé sur Banjo-Kazooie) accompagné de David Wise.

Le jeu encourage l’utilisation de la manette (Steam, j’espère). Partout, quand il faut appuyer sur une touche, c’est une référence à une touche manette et non pas une touche clavier / souris… alors que c’est ce que j’utilisais.

Ma conclusion

Quand j’ai joué sur mon Mac à Yooka-Laylee, j’avais l’impression de jouer à un jeu sur console. C’est un compliment, je vous rassure. Sur ce jeu, il y a vraiment un style particulier (que ce soit pour l’histoire, le graphisme, les héros, …) qui me fait penser aux jeux de plateformes pour enfants, mais je tiens à vous dire un secret, même si vous n’êtes pas un enfant, vous allez bien vous amuser.

Si vous aimez les jeux de plateformes, si la qualité esthétique d’un jeu est primordiale pour vous, si vous aussi vous ne voulez pas laisser « Canibal B » voler tous les livres de la planète, si vous adorez exploser les coffres aux trésors pour prendre le « loot », si vous raffolez des jeux indépendants, alors, vous avez fait le bon choix. N’attendez pas, achetez ce jeu, Yooka-Laylee, de suite dans une boutique Steam, ça sera le bonheur !

Yooka-Laylee est disponible le 11 avril 2017 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux). Il est aussi fonctionnel sur PlayStation 4 et Xbox One. Une version sur Wii U devait sortir mais finalement, ça sera une version sur Nintendo Switch, plus tard.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]