INTRODUCTION A MOCCASINS

Vous avez déjà fait de ces rêves étranges ou rien n’était cohérent et quand vous vous êtes réveillé, la première pensée qui vous est venue est « what the fuck ? ». Eh bien on y est avec « Moccasins » du studio « YarGri », un jeu venu d’une autre planète, autant par ses musiques, son objectif ou encore la direction artistique digne d’une South Park déjanté ou Kenny lui-même se suiciderait en y jouant. Ce jeu d’action/plateformes est disponible sur Steam au prix de 0,99€ en Anglais et Russe, bien que n’ayant que très peu ou pas du tout de dialogues, cela est important de le préciser. Après y avoir joué suffisamment pour en parler, je peux donc répondre à la question fatidique : quel est cet OVNI vidéo ludique dans le monde riche et parfois sadique des jeux indépendants ?

QUELQUES POINTS AUTOUR DU JEU

Comme son nom l’indique, le but dans Mocassins est de ramasser des chaussures, pour se faire vous disposer du personnage principal, tout le droit sorti d’un mauvais film de terroriste et comme arme d’une tapette à mouche (WTF ?). Le jeu est tellement rudimentaire que le ou les développeurs n’ont pas jugé utile de mettre un tutorial, c’est donc en arpentant toutes les touches de mon clavier que j’ai compris que « z » servait à frapper et que le reste était simplement la croix directionnelle pour se déplacer. Pas forcément intuitif mais peu importe je me lance, l’aventure prend part dans principalement deux niveaux, l’un dans une cuisine gigantesque affublés de poêles, de magazines qui font vomir, de mocassins et de méchants hommes qui veulent vous buter ; l’autre une station de ski. La première chose à faire est d’essayer de manier cette foutue tapette à mouche, la latence étant relativement longue entre le moment où l’on appuie sur la touche et ou l’animation se déclenche, la portée étant quasiment nulle.

Cela fait, on peut donc commencer à avancer, les développeurs n’étant pas complètement des sadiques notoires, on vous donne trois cœurs de vie pour finir un niveau, vous pourrez toujours trouver un sandwich pour recharger la barre, sauf dans le 7eme niveau ou vous laisse pas la possibilité de le récupérer avant de vous téléporter dans la salle du boss, une petite surprise parmi tant d’autres. Les niveaux se résument dont concrètement à tuer des hommes chétifs en chemise rose et des gars costauds en chemise bleue, un coup suffira pour les premiers quand cinq seront nécessaires pour les seconds. Ceci sera entrecoupés par des phases très basiques de plateforme comme sauter au-dessus d’un trou ou encore descendre une plateforme sans rien voir ce qu’il y a en dessous, ce qui peut d’ailleurs réserver de mauvaises surprises comme le fait de tomber dans le vide (et donc mourir) de attrapant un sandwich (chose complétement imprévisible) ou encore tomber sur un des gardes sans avoir pu le voir avant (ce qui arrive trop souvent).

Au niveau de la direction artistique, on est sur du « cartoonesque » façon South Park, les décors seront soit la cuisine, soit une espèce de station de ski avec les montagnes en arrière-plan et des téléphériques qui serviront à passer d’une plateforme à une autre, le jeu alternera d’un niveau à l’autre. Pour couronner le tout, une musique d’ordre psychédélique viendra vous titiller les oreilles quand vous essaierez de finir le niveau, ajouté à cela des couleurs flash et des magazines qui font vomir, on peut dire que l’on est sur une autre planète.

Enfin du côté des armes, on démarre avec la tapette à mouche mais on aura le loisir de changer en s’achetant de nouvelles armes, paquet de chips, ceinture, pistolet à eau etc. il y a également des bonus en forme de fesses (W T F ?) qui tuent tous les ennemis en lançant un jet d’acides par les fesses en forme de croix tout autour du personnage. En dehors de ça vous aurez aussi affaire à des Boss, comme un gros loubard ou un chat qui lance des piques, ils sont relativement faciles à battre mais cela variera un peu la monotonie des niveaux.

MA CONCLUSION

Pour conclure « Moccasins » est un jeu que l’on prendra plaisir à jouer bourré ou sous l’emprise de substances illicites, la musique autant que la direction artistique, le gameplay ultra basique ainsi la monotonie du level design en font un jeu dont on va vite se lasser mais qui vaut son prix. Pour un prix de 0,99€ les développeurs ont pondu un jeu correct sans prétention mais avec un côté fun et décalé, certains apprécieront le côté « South Park » du jeu et les musiques complètement délirantes, d’autres arrêteront d’y jouer au bout de 10 minutes. Si vous cherchez un jeu peu onéreux, dans la catégorie action/plateformes avec une direction artistique cartoon et peu prise de tête, vous pouvez sans problème débourser moins d’un euro symbolique pour ce jeu qui ne vous tiendra pas plus de 3/4h maximum.

Moccasin est développé et publié par le studio russe YarGri et est disponible sur Steam (Microsoft Windows) depuis le 21 février 2017.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]