Age of Rivals est un jeu de cartes de combat développé et publié par le studio Roboto Games.

Il me faut vous l’avouer, j’ai été très agréablement surpris par ce jeu. Il faut dire que tout avait mal commencé.

Dans un premier temps, quand je veux jouer à Age of Rivals, je découvre que ce petit studio indépendant ne supporte par le système d’exploitation le plus indépendant qu’il soit, Linux.

Ensuite, quand je lance le jeu, je découvre qu’il faut se créer un compte… j’ai l’impression direct que le studio a oublié que nous sommes sur Steam, tous les éléments sont disponibles, pourquoi nous embêter avec ? Après, en voyant que le jeu n’a pas les succès Steam ni les cartes Steam, je me demande s’ils n’ont pas découvert par hasard Steam et n’ont rien prévu pour s’organiser à partir de cette plateforme incontournable des jeux indépendants.

Heureusement, en faisant abstraction de ces points négatifs, Age of Rivals est tout simplement une merveille !

Introduction à Age of Rivals

Tout d’abord, sachez qu’il n’y a pas d’histoire dans ce jeu.

Ce sont des défis (je préfère ça au terme combat) contre des adversaires (soit l’ordinateur, soit des amis, soit des personnes au hasard) se déroulant en 4 manches.

Pendant la première manche, vous avez une main de 8 cartes à remplir en piochant parmi quatre cartes de votre paquet de cartes. Pour la seconde, la moitié de votre main est rempli automatiquement de cartes de votre première manche et vous devez en piocher quatre. Pour la troisième manche, quatre cartes viennent automatiquement et aléatoirement de la 1ère et 2de manche et le reste est à piocher. Pour la dernière, vous piochez les 8 cartes parmi celles piochées préalablement.

Chaque carte à une valeur, vous avez une certaine somme avec vous, gérez bien les achats de vos cartes.

Certaines cartes ont des points d’attaque, d’autres des points de défense, des fois les deux et des fois aucun des deux. Certaines cartes apportent des ressources, d’autres cartes des points de culture et beaucoup de cartes ont des talents spéciaux.

Il y a des cartes de différentes sortes comme par exemple : infanterie, artiste, sacrée, fortifiée, économie, etc.

A la fin d’une manche, les points de culture sont additionnés, le gagnant est celui qui en a le plus à la fin des quatre manches.

Quelques points autour du jeu

Pour les talents, il y a pour les cartes des services spéciaux (représentées par une tête de mort), par exemple, la possibilité d’échanger avec une carte de l’adversaire (ce qui lui refile une carte qui a -4 en culture).

Après chaque manche, il y a trois chateaux à conquérir. Le premier rapporte le plus de points en culture, il est donc conseillé d’avoir au moins une carte avec une attaque forte dominant celle de l’adversaire.

Il y a beaucoup de choses à dire tellement Age of Rivals est un jeu complet et intéressant.

A la fin, si vous êtes victorieux face à votre adversaire, vous gagnez de l’or (et vous en gagnez encore plus en remplissant des objectifs). Avec cet or, vous pouvez acheter un paquet de cartes. Il y en a 3 qui s’ajouteront à votre paquet.

Ma conclusion

Vous vous en êtes rendu compte dès le début, j’adore ce jeu indépendant. Il est très très bien fait même si les auteurs ont mis en place aucune intégration avec tout ce que Steam propose. J’espère qu’il faut corriger cela sans tarder.

Si vous aimez les jeux de cartes de combat, si vous ne savez pas résister à tous les jeux impliquant de la stratégie, si vous aussi vous voulez dominer le monde, enfin, si vous trouvez génial un super méga hyper bon jeu qui est à un tout petit prix, alors, foncez l’acheter ! N’attendez pas, vous pouvez acquérir ce jeu, Age of Rivals, dans la boutique de Steam et vous amuser de longues heures et surement même encore plus.

Age of Rivals est disponible depuis le 17 mars 2017 sur Steam (Microsoft Windows et Mac).

[Total : 2    Moyenne : 1.5/5]