Slayaway Camp est un jeu de réflexion développé et publié par le studio canadien Blue Wizard Digital.

Il y a une chose qu’il faut admettre, c’est que le studio a réussi de faire d’un jeu à la logique banale quelque chose d’extraordinaire. Cette logique, c’est se déplacer d’un mur ou un obstacle à un autre, de toucher certains points et puis d’atteindre la sortie. Cette chose extraordinaire, c’est la transformation en un jeu d’horreur présenté sous forme d’un film avec de nombreuses déclinaisons.

Mais avant d’aller plus loin, il y a deux choses qui m’ont gêné dans Slayaway Camp :

  1. L’absence d’une image de présentation mais surtout l’absence d’un menu principal. Je sais que je suis très traditionnel mais ce menu principal est un point de repère existant dans tous les jeux, sauf ici… c’est difficile de perdre ses repères !
  2. Ça peut paraître inutile pour certains, mais, j’aime beaucoup dans un jeu de réflexion avoir la possibilité de recommencer à zéro le jeu, en réinitialisant tout… j’ai cherché et je n’ai pas trouvé ce bouton ! 🙁

MAIS, je vous rassure, à côté de ces deux points insignifiants et négatifs, il y a des tonnes de points extraordinaires et positifs.

Introduction à Slayaway Camp

Le principe du jeu est simple. A travers plusieurs niveaux (plutôt plus que moins d’une dizaine), vous devez guider votre tueur pour éliminer tous les personnages du niveau. Certains niveaux ont des objectifs, tuer en un certain nombre de déplacement, tuer tel personnage en dernier, etc. Le tueur se déplace d’un obstacle (ou mur, ou meuble, ou personnage) à l’autre. S’il touche un personnage, il l’assassine. S’il se positionne à côté du personnage sans le toucher, il lui fait peur et celui-ci se déplace dans le sens opposé au tueur. Attention, le feu brule et dans l’eau, il est facile de se noyer, ces constatations banales à mourir sont valables pour les personnages mais pour le tueur aussi. Le tueur a une difficulté en plus, quand il se positionne sur la cible d’un pistolet de policier, il est arrêté par la police.

Ces différents niveaux sont les chapitres d’un film. Quand vous avez finalisé un film, de nouveaux apparaissent avec d’autres chapitres (niveaux) plus difficiles.

Bienvenue à Slayaway Camp.

Quelques points autour du jeu

Pour chaque niveau réussi, vous gagnez de l’or. Avec cet or, vous pouvez le dépenser entre deux films en achetant soit de nouveaux tueurs ou mieux encore, en achetant de nouvelles manières de tuer. Ces manières que vous retrouverez aléatoirement dans les niveaux quand vous assassinerez un des personnages.

Si vous avez tout testé et que vous ne trouvez pas comment assassiner et sortir du niveau, il y a deux aides à votre disposition. La première vous donne un conseil (suffisant pour s’en sortir selon Moi) contre une modique somme de vos pièces d’or et la seconde aide est de sauter le niveau. J’avoue n’avoir pas eu l’occasion de sauter le moindre niveau.

Une chose que je trouve géniale, tous les mois, le studio envoie à travers sa lettre d’informations (newsletter, si vous préférez le mot anglais) un code pour débloquer un tueur de plus. J’attends avec impatience cette lettre surtout qu’il semble que je vais pouvoir trouver dedans les vieux codes déjà donnés !

Ma conclusion

Slayaway Camp est une petite merveille comme jeu indépendant. Le jeu est bien fait et le monde dans lequel le jeu évolue est extraordinaire. J’adore (oui, pas moins que ça) cette idée de films d’horreur style série Z.

Ce que je voudrais, c’est la correction des deux problèmes soulevés au début de ce test et la sortie régulière d’extension avec de nouveaux films, tueurs, morts, décors…

Si vous aimez utiliser votre cerveau, si vous adorez les films d’horreur petit budget, si vous fantasmez sur des suites et encore des suites et toujours des suites avec des niveaux, si vous êtes un collectionneur de tueurs en série, si vous êtes curieux sur les différentes morts possibles et imaginables, alors, c’est le jeu qu’il vous faut. Je vous conseille sans plus tarder d’acheter ce jeu, Slayaway Camp, dans la boutique Steam, sans compter que son prix est vraiment très très très correct.

Slayaway Camp est disponible depuis le 25 octobre 2016 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux) mais aussi sur iOS.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]