Super Hydorah est un jeu de tir développé par les espagnols Locomalito et Gryzor87 et publié par Abylight Studios.

Ce petit groupe (les deux développeurs et leur éditeur) s’était déjà fait remarqué avec Cursed Castilla (Maldita Castilla EX), un excellent jeu d’action tout aussi rétro.

Rétro ? Oui, Super Hydorah est un shoot’em up à défilement horizontal avec un graphisme et une ambiance très rétro. Pour ceux qui ont connu cette époque, j’ai eu l’impression de me retrouver sur un Amiga !

Introduction à Super Hydorah

L’histoire se déroule dans un avenir lointain. L’humanité a fait un grand bon en avant en éradiquant les fléaux nocifs du XXIème siècle comme la bêtise, la surpopulation, la destruction de la planète et en inventant le voyage spatial. Résultat, des planètes ont été colonisées, d’autres ont été surexploitées et les frontières de l’Empire Terrien n’ont cessé de s’élargir.

Et les extra-terrestres ? Et bien, les Terriens du futur ont fait leur cette maxime : « un bon ennemi est un ennemi mort » en massacrant toutes les races pouvant représenter une menace à court, moyen, long et très long terme.

Mais cette politique ne pouvait fonctionner que dans la mesure où l’adversaire extra-terrestre est le plus faible… ce qui a longtemps été le cas, mais ne l’est plus aujourd’hui.

Les Méroptiens sont une race extra-terrestre pacifiste mais ils refusent d’être génocidés par l’Empire Terrien. Leur conclusion est simple, soit ce sont les Méroptiens qui perdent et qui disparaissent, soit ce sont les Terriens et évidemment, ils préfèrent que ce soit les Terriens.

Vous, oui, vous le joueur, jouez un officier de la force d’intervention terrienne, la Delta Force. Soit seul ou soit à plusieurs (là c’est la version multijoueur en mode local et sans écran partagé), vous allez basculer les forces méroptiennes et changer le cours de la guerre.

N’ayant personne pour m’accompagner dans ce conflit, j’ai affronté seul les forces méroptiennes et je me suis fait éclater, et encore et puis encore.

Bienvenue dans une nouvelle guerre mais de dimension galactique cette fois-ci.

Quelques points autour du jeu

Super Hydorah se joue aussi bien au clavier qu’à la manette. Ayant joué au clavier et ayant perdu plusieurs fois, certains peuvent conclure qu’il est préférable d’avoir une manette en main pour gagner !

Même s’il y a une histoire, le jeu et les niveaux (35 niveaux au total) consistent à tirer encore et encore sur les ennemis (plus de 100 différents). Il faut gérer à la fois son tir, son déplacement, le déplacement des ennemis et aussi les déplacements des tirs ennemis… un conseil, essayez d’avoir 4 yeux ou 2 têtes !

Détruire des ennemis ou des éléments importants vous permet de débloquer des bonus de toutes sortes (amélioration de l’arme primaire, secondaire, vie, bouclier, etc).

Ma conclusion

Super Hydorah est sans conteste un excellent jeu indépendant et devrait plaire à tous les joueurs appréciant les jeux de tir et les jeux rétro.

Je ne vais pas être politiquement correct dans les deux trois prochaines lignes. Ce que j’aimais sur les jeux Amiga que j’avais entre les mains, c’était les « trainers » avec vies illimitées, invincibilité, choix du niveau, crédits illimités, etc. Je me demande si un jour un studio aura la bonne idée de présenter un DLC composé uniquement d’un « trainer », ça serait tout simplement génial.

Bon… allez dans la boutique de Steam et faites l’acquisition de Super Hydorah. Je suis persuadé que ce jeu a toute sa place dans votre ludothèque et vous ne pouvez pas le regretter, en mémoire de feu l’Amiga !

Super Hydorah est disponible depuis le 20 septembre 2017 sur Steam (Microsoft Windows) et sur consoles (Xbox One, PlayStation 4, PlayStation Vita).

[Total : 1    Moyenne : 3/5]