Owlboy est un jeu de plateformes développé et publié par le studio norvégien D-Pad Studio.

Ce jeu est sans aucun doute une des plus agréables surprises de l’année 2016. L’ambiance, l’histoire, les possibilités, … tout est excellent dans Owlboy. Le seul point faible, c’est la promotion qui en a été faite et les relations de presse, découvrir le jeu à presque 18 mois après sa sortie, ce n’est certainement pas ce qu’il y a de mieux, même si ça reste mieux que rien.

La catégorisation de Owlboy n’est pas simple. Les auteurs parlent d’un jeu de plateformes, je m’y suis rangé par défaut mais j’ai quand même des difficultés avec le fait de sauter de plateformes en plateformes quand le héros vole. Si tous les jeux de plateformes avaient ce principe, je crois que je ne serais pas aussi mauvais lorsque j’y joue.

Bon, passons à l’histoire.

Introduction à Owlboy

L’histoire se déroule sur une planète lointaine où il y a des humains mais aussi des animaux humanoïdes, à vrai dire, ce sont plus des humains avec des caractéristiques d’animaux. Le jeu débute dans la ville de Vellie.

Vous jouez Otus, un jeune garçon d’une douzaine d’années. Otus est un chouette garçon… hmmm, je veux dire un garçon-chouette. Il est muet et en plus il est la déception de tous. En effet, les humains-chouettes sont censés être les gardiens du village et Otus a échoué dans les différentes épreuves.

Otus a un ami, c’est Geddy. Geddy est un humain non mélangé mais aussi le mécanicien des forces de défense de Vellie. Il a un côté excentrique mais il est respecté par tous. Surtout Geddy s’est attaché à Otus et le protège de ceux qui le harcèlent.

Alors qu’Otus et Geddy sont ensemble, ils croisent le chemin du fauteur de troubles, un des pires ennemis de Vellie. Otus agrippe Geddy par les épaules et nos deux héros poursuivent le méchant ; Geddy sort son pistolet et tire sur tous les dangers pouvant se présenter devant eux.

Ils s’enfoncent ensemble dans une grotte à la suite du fauteur de troubles, le jeu vient de commencer sérieusement.

Quelques points autour du jeu

Le jeu est un « monde ouvert » (les guillemets sont importants) et au début du jeu, vous pouvez voler où vous le désirez dans la ville de Vellie avec de grosses restrictions au niveau du monde ouvert. En progressant dans l’histoire, vous débloquerez des parties de la ville et du monde qui agrandiront ce monde ouvert.

Otus est muet, ne vous attendez pas à ce qu’il ait de grandes conversations avec tout le monde, il écoute, il exprime des sentiments avec ses postures et surtout son visage et ceux qui discutent (en monologue la plupart du temps), ce sont les autres.

Otus n’est pas un combattant. Sa seule arme est quand il tourbillonne, il ne peut pas tuer ses adversaires mais juste les étourdir. Par contre, Geddy, même si c’est le mécanicien de la ville, il manie un pistolet avec des munitions illimitées.

En progressant dans l’histoire, Otus va porter d’autres personnages. Quand il transporte telle ou telle personne, Otus, enfin vous, profite des compétences de la personne portée.

Ma conclusion

Owlboy est un excellent jeu indépendant aussi bien par sa qualité de réalisation que par son héros qui moqué par tous se révèle capable de choses extraordinaires.

Notez que les auteurs ont fait les choses minutieusement en traduisant le jeu dans 13 langues différentes, dont le français.

Si vous aimez les belles histoires et les bons jeux, il n’y a aucune raison de se priver de ce jeu et je vous conseille d’acquérir Owlboy dans la boutique de Steam.

Owlboy est disponible depuis le 1er novembre 2016 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux). La version pour Nintendo Switch est dans les magasins depuis le 13 février 2018.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]