Chessaria: The Tactical Adventure est un jeu d’échec développé et publié par le studio français Pixel Wizards.

M’étant lancé directement sur la campagne, je n’ai pas pris le temps de jouer à une partie d’échec classique où vous pouvez affronter un adversaire humain en ligne ou bien l’intelligence artificielle du jeu.

La campagne est une histoire ou plutôt une aventure où les combats se résolvent comme des scénarios aux échecs. Ça vous semble obscur ? Je vais vous éclaircir tout ça tout de suite.

Introduction à Chessaria: The Tactical Adventure

Le jeu se déroule dans un monde de type médiéval fantastique sur une planète lointaine.

Les Hauts-Elfes ne sont pas un peuple migrateur mais quand il faut affronter les forces combinées du Mal, du Chaos et Démoniaques, le choix n’existe plus. Ils ont donc tous embarqués dans leur flotte et sont partis rejoindre une terre lointaine où la paix règne, Chessaria.

Mais, surprise, les forces Orcs sont en train de s’installer sur le territoire et de massacrer la population locale, les Fées. Les Hauts-Elfes se lancent à l’assaut des forces Orcs et les massacrent sans laisser un seul (ou une seule) survivant(e).

Les Hauts-Elfes fondent la cité de Silveran à Chessaria et ils vécurent heureux longtemps, très longtemps. Ce bonheur qui dura au moins millénaire pris de nouveau fin avec l’arrivée des forces combinées du Mal, du Chaos, Démoniaques et … Orcs.

La cité de Silveran a subi de lourds dégâts. Les forces ennemis se sont éparpillées un peu partout. Vous commencez en jouant un soldat (un pion, si vous préférez) isolé.

Le soldat se déplace d’une case en avant sauf pour son premier déplacement qui peut faire deux cases. Il ne peut attaquer qu’un ennemi situé dans sa diagonale avant. Si un ennemi se positionne devant le soldat, celui-ci ne peut rien faire, absolument rien sauf… rager !

L’aventure mais aussi la vengeance des Hauts-Elfes commencent.

Quelques points autour du jeu

Ma partie s’est arrêtée alors que je jouais les Hauts-Elfes. En consultant le site du jeu, j’ai découvert que vous jouez ensuite les Elfes Noirs et les Orcs. C’est génial ! J’ai toujours rêvé de jouer un Orc et de manger des Fées pour le petit déjeuner !

Les différents scénarios du mode aventure (il y a plus de 100 niveaux) pré-positionnent les unités (les pièces si vous préférez) et c’est à vous de jouer au tour par tour et de gagner en un minimum de coups.

Que ce soit dans le jeu des échecs ou dans Chessaria: The Tactical Adventure, il est primordial d’avoir une vision globale du jeu et de « voir » par anticipation ses prochains coups ainsi que ceux de l’adversaire. Vous faites une erreur et hop, c’est souvent fatal (ou presque).

Ce que j’adore dans Chessaria: The Tactical Adventure, ce sont les animations des combats entre les différentes pièces. Par contre, ce qui me déçoit un peu, c’est que ça devient vite répétitif.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est sans conteste une vraie merveille. Quand j’étais adolescent, il était plus compliqué d’avoir accès aux jeux (Steam n’existait pas !), je jouais donc aux échecs avec plein de monde. Il faut dire que j’étais mauvais et tout le monde voulait gagner donc jouer avec moi. Avec ce jeu là, j’ai enfin l’occasion de ne plus être le perdant aux échecs !

Alors ? Bien évidemment qu’il faut acheter Chessaria: The Tactical Adventure dans la boutique de Steam. Si vous aimez vous aussi les échecs, si vous adorez les ambiances médiéval fantastique, alors il est évident que vous devez dépenser votre argent de poche dans ce superbe jeu !

Chessaria: The Tactical Adventure est disponible depuis le 8 mars 2018 sur Steam (Microsoft Windows et Mac).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]