Dungetris est un jeu d’action développé et publié par le studio russe IndieMax.

Ce qui caractérise ce studio, c’est sa créativité. En plus d’être les auteurs de Dungetris dont je vous fait le test aujourd’hui, ils sont aussi à l’origine de Princess.Loot.Pixel.Again (sorti en avril 2016) et de sa suite, Princess.Loot.Pixel.Again x2 (octobre 2017), deux excellents jeux de plateformes (enfin, à ce qu’en disent les personnes avec qui j’ai discuté).

Dungetris est un mélange d’un jeu de combat en donjon (d’où le début de dungeon) et d’un jeu Tetris. Ça semble bizarre de mélanger ces deux types de jeu dans un monde médiéval fantastique, mais les auteurs ont réussi, je vous explique.

Introduction à Dungetris

Vous avez un parcours à suivre. Tout au long de ce parcours, vous avez des quêtes avec des objectifs à remplir.

La première est facile puisqu’il s’agit de créer un donjon de 20 pièces. Comme dans Tetris, des pièces de différentes formes sont accessible les unes après les autres. C’est à vous de déposer les pièces sur le sol. Pour tous les espaces vides situés entre plusieurs pièces, un mur de pierre est généré. Et ce qui est génial, c’est que chacune des pièces peut contenir quelque chose ou non. Ça peut être une caisse, un coffre, un autel ou rien pour le bénéfique ou un piège voire un ou plusieurs monstres qu’il faudra affronter. Une fois que l’objectif est créé (les vingt pièces pour la première quête), un téléporteur apparaît vous permettant de sortir du donjon et de continuer votre parcours jusqu’à la prochaine quête.

La seconde quête est beaucoup moins facile, il s’agit d’éliminer 10 ennemis !

Evidemment, si vous jouez plusieurs fois le même niveau (la même quête, si vous préférez), les pièces qui apparaissent et que vous devez disposer pour construire votre donjon ne sont jamais les même, ainsi chaque partie est définitivement unique.

Quelques points autour du jeu

Attention quand vous disposez les pièces pour construire votre donjon, les murs des pièces sont infranchissables mais aussi les murs des vides comblés sont aussi infranchissables. En ne faisant pas attention, vous pouvez ainsi bloquer l’accès à toute une partie intéressante du donjon.

Quand vous construisez votre donjon, vous pouvez soit construire tout d’un seul coup puis faire ensuite évoluer votre personnage dedans ou soit construire votre donjon petit à petit.

Dans ce que vous pouvez trouver dans les caisses et coffres, ce sont souvent des potions de soin (très pratique pour la seconde quête), des clés pour les coffres, etc, mais aussi des cartes magiques. Ces cartes, vous les utilisez pendant une de vos quêtes et elles vous apportent des bonus (un exemple, vous frappez deux coups au lieu d’un).

Une chose dont j’ai oublié de vous parler, c’est votre personnage. Au commencement, vous avez le choix entre un guerrier et la Mort. Un troisième est débloquable plus tard. J’espère qu’en évoluant dans le jeu, il est possible de débloquer et d’obtenir encore plus d’aventuriers, du plus sérieux au plus farfelu !

Ma conclusion

Si j’affirme que ce jeu indépendant est excellent, je reste très modeste, il est tout simplement plus qu’excellent. Le graphisme, les idées, la programmation, les possibilités, la jouabilité, tout cela, c’est du très bon travail.

Bon, il est évident qu’il est conseillé de posséder ce jeu, alors, ne vous faites pas attendre et acheter de suite Dungetris dans la boutique de Steam, vous ne regretterez pas … et puis, notez qu’il est à moins de 5 euros, c’est un encouragement à le posséder, non ?

Dungetris est disponible depuis le 25 janvier 2017 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]