Neverliria est un jeu de survie développé et publié par le studio ukrainien SmartHart Games.

Il y a une chose que je déteste par dessus tout, c’est comparer deux jeux, je ne vais donc pas le faire ici.

Neverliria est un excellent jeu et je retrouve dedans le même esprit que celui de Kingdom: New Lands. Beaucoup de points sont similaires tout en faisant de Neverliria un jeu à part entière.

Introduction à Neverliria

Une jeune femme (à vrai dire, je dirais plutôt une adolescente) aux cheveux rouges s’est perdue dans la forêt.

Se perdre dans les bois, ça arrive à tout le monde, il suffit de sortir son téléphone mobile et hop, on retrouve son chemin avec un GPS. Le problème, c’est que Neverliria se situe à une époque médiéval fantastique et l’héroïne (que vous jouez par ailleurs) n’a pas de téléphone.

La solution, c’est de chercher un point de repère et à partir de celui-ci commencer le jeu et devinez quoi ? Elle enfin vous tombez sur une stèle avec un feu de bois brulant devant. La nuit vient de tomber. D’étranges créatures (des ombres, des fantômes) sortent du bois et s’approchent, s’approchent jusqu’à une certaine limite… le feu les tient à distance et donc dans la mesure où vous restez proche de votre feu de camp, vous ne risquez rien. Le matin venu, les créatures disparaissent.

Quand quelqu’un est perdu, il faut un point de départ pour espérer se retrouver et vous en avez un avec la stèle.

Pour la faim, vous pouvez récolter certaines plantes, cela vous évitera de vous retrouver à zéro en santé.

Sinon, il faut couper du bois, des herbes, des pierres et stocker le tout dans un coffre que vous aurez construit en priorité.

Quelques points autour du jeu

Pour construire un objet, il faut cliquer sur TAB, vous aurez alors plusieurs objets et bâtiments à votre disposition (d’autres s’ajouteront par la suite au fur et à mesure de votre exploration).

Pour faciliter l’acquisition de ressources, vous allez pouvoir vous construire des fermes, une brasserie, un moulin, … et même des palissades (aucun rapport avec la production mais incontournable pour la sécurité). Evidemment, pour construire ces différents bâtiments, il faut les ressources nécessaires.

Pour la seconde nuit, il faut avoir votre propre feu de camp. Pensez à avoir du bois d’avance car un feu ne dure pas toute la nuit, il faudra l’alimenter et si vous n’en avez pas, les créatures vont vous attaquer et vous transformer en l’une d’entre elles.

Donc, pour résumer Neverliria, c’est exploration, exploitation des ressources, fabrication et survie.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est excellent dans tous les sens du terme, que ce soit au niveau du graphisme, de la programmation, des idées, des possibilités et de la jouabilité.

Si je peux donner un conseil au studio, c’est de sortir une extension avec d’autres créatures, un jeune homme au lieu d’une femme, de nouveaux bâtiments et objets et le tout dans un autre monde.

Alors ? Bien évidemment que vous devez faire l’acquisition de Neverliria dans la boutique de Steam, c’est un très bon jeu et vous ne devez pas vous en priver… en plus, moins de cinq euros, c’est un prix abordable pour tous !

Neverliria est disponible depuis le 22 août 2018 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]