Kenshō est un jeu de reflexion développé et publié par le studio russe FIFTYTWO.

Alors que le minimalisme semble devenir une habitude pour les jeux de reflexion sur Steam, le seul minimalisme qui existe dans Kenshō, c’est au niveau du prix (le jeu coûte 3,99 euros). Tout le reste, c’est du travail en profondeur, soigné, léché, mijoté, bref, de l’excellent boulot !

Avant de vous parler du jeu, pour ceux qui ne l’ont pas remarqué, le titre du jeu est un mot japonais. Ken signifie « en train de voir » et shō signifie « nature ».

Introduction à Kenshō

Le jeu compte plusieurs niveaux (11 plus exactement) comprenant de un à plusieurs tableaux à résoudre. Beaucoup de jeux de réflexion nous ont habitué à une suite de niveaux sans aucun fil conducteur, mais, pour Kenshō, c’est différent puisqu’il y a une histoire… en voici mon interprétation.

Le jeu se déroule dans un futur très très lointain. Après avoir exploité, pillé, quasiment tué notre planète, l’humanité est partie conquérir l’univers laissant la Terre devenue inhabitable pour toutes les créatures vivantes aux « mains » des robots. Plusieurs années, siècles, millénaires plus tard, un robot décide de rouvrir la Terre à la vie.

Ce robot, dont le nom a été oublié, ouvre une porte vers différentes planètes, les unes après les autres. Vous, vous devez pirater la sécurité de chacune de ses planètes pour permettre le retour des animaux, plantes, … vers la Terre.

Les règles du jeu…

Dans une arène de cinq sur cinq, vous pouvez déplacer les carrés (faisant 1×1) dans leur globalité d’une case par tour dans la direction de votre choix (haut, bas, droite, gauche) avec, bien sûr, la limite de l’arène. Après chaque déplacement, un nouveau carré de couleur aléatoire apparaît dans l’arène.

Votre objectif est de faire disparaître les carrés en alignant trois de suite de même couleur horizontalement ou verticalement. Des clés vont se situer sur certains carrés, il faut les débloquer.

Quelques points autour du jeu

En progressant, vous allez voir apparaître de nouveaux éléments comme des carrés pierre que vous ne pouvez pas faire disparaître, comme des carrés protégés sur certains côtés vous obligeant à faire des lignes de 3 juste sur certains côtés non protégés, …

Pour les portes donnant vers ces différents mondes, il faudra aussi les ouvrir et pour cela, vous allez devoir positionner des carrés de couleur sur les cases de même couleur… simple au début, largement moins à la fin !

Le jeu, même s’il ne l’affiche pas dans la page de la boutique de Steam, propose des succès. Vous les recevrez non pas au cours de la partie, mais quand vous quitterez Kenshō.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant m’a vraiment plu. J’aime beaucoup l’histoire et les animations, j’aime surtout les expressions que nous transmet le cube, qui est, il faut l’admettre, le héros de l’histoire. Je tiens à le préciser, mais j’aime aussi la musique, elle est tout simplement excellente.

Alors, il est évident que vous devez acheter sans plus attendre Kenshō dans la boutique de Steam. Le prix de ce jeu est vraiment à la portée de tous, donc tous se doivent de le posséder dans leur ludothèque.

Kenshō est disponible depuis le 31 janvier 2018 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux) mais aussi les plateformes mobiles (Android et iOS) et une console (Nintendo Switch).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]