Finding Light est un jeu de rôle développé et publié par le développeur Joshua Keith.

Pour être plus précis, ce jeu est ce que les joueurs appellent un JRPG (Japanese Role Playing Game traduit par les francophones fainéants par RPG japonais et par les moins fainéants par jeu de rôle japonais). Le JRPG se caractérise par trois points de vue différents : 1/ le déplacement sur une grande carte d’un petit personnage représentant votre groupe 2/ le déplacement de votre petit personnage sur zone (village, lieu clé, …) et 3/ la zone de combat où vous voyez votre groupe affronter au tour par tour le groupe adverse.

Finding Light fait parti d’une trilogie et c’est le troisième épisode. Ne connaissant pas les deux précédents jeux (Mari and the Black Tower et Knight Bewitched), je vous confirme qu’il est possible de jouer à ce jeu directement, sans aucune problème.

Introduction à Finding Light

C’est un jeu médiéval fantastique se déroulant dans un monde lointain où plusieurs races coexistent.

L’héroïne du jeu est une fée un peu naïve qui s’appelle Marie. C’est vous qui la jouez et vous allez vivre avec elle son aventure pour retrouver Abbie (Béatrice ??), son amoureuse. Marie et Abbie ont vécu des aventures ensemble dans le ou les précédents jeux et je suis persuadé qu’elles ont du sauver le monde plus de fois qu’il est nécessaire. Bref, elles ont décidé de se retirer dans un petit village, de profiter de la fortune amassée et de s’amuser avec leurs enfants qu’elles auront soit adoptées ou soit obtenues par PMA (Procréation Magique Assistée).

Tout va bien dans le meilleur des mondes… pourtant ce n’est pas le cas. Nos deux aventurières sont à peine installées dans le village qu’Abbie disparaît. Marie déprime. Est-ce qu’Abbie s’est enfuie ? Est-ce qu’elle a été enlevée ? Est-ce qu’elle a été téléportée ? A t-elle rejoint le beau brun ténébreux qu’elle avait rencontré il y a peu ? Tout ça, c’est trop pour Marie qui a toujours été la plus fragile du couple, n’oublions pas que c’est une fée !

Aujourd’hui, la Maire du village (elle s’appelle Vera) convoque Marie. Elle lui fait comprendre qu’elle ne peut plus se lamenter sur elle-même et qu’il est temps d’agir. Marie doit retrouver Abbie et ensemble, nos deux aventurières doivent sauver de nouveau le monde, le mal encore plus puissant est de retour et menace la vie sur la planète.

Pour accompagner Marie, Vera lui donne son chien de combat… un loup s’appelant Roxie. Ne sachant pas trop où commencer, Vera envoie Marie vers le village voisin (WestVale) où elle retrouvera un vieil ami, Keller, un prêtre.

Petit à petit, vous allez trouver d’autres compagnons puis vous lancer à fond dans votre nouvelle aventure.

Quelques points autour du jeu

En progressant dans Finding Light et les niveaux, vos personnages vont s’améliorer que ce soit en équipements ou en sortilèges. Evidemment, face à vous, vos adversaires vont devenir de plus en plus coriaces.

Lors des combats, vous pouvez soit attaquer avec votre arme (si vous n’en avez pas, ça sera avec vos petits poings) ou soit utiliser un sortilège ou bien un de vos talents.

Il y a une chose que je peux difficilement passer sous silence, c’est le design du jeu. Finding Light est dans un style complètement rétro évoquant pour certains joueurs, la GameBoy. N’ayant jamais connu ce truc, je vais vous donner une référence plus lisible, c’est de l’Amstrad en noir et blanc.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est destiné pour une niche précise de joueurs, les fans de jeux de rôle japonais et plus particulièrement ceux qui aiment plonger dans la nostalgie d’une époque qu’ils ont jamais connu.

Alors, oui, achetez ce jeu, pourquoi pas ! Finding Light est disponible dans la boutique de Steam, faites vous donc ce cadeau et offrez le autour de vous !

Finding Light est disponible depuis le 15 octobre 2018 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]