Peregrin est un jeu d’aventure développé par le studio anglais Domino Digital et publié par Green Man Gaming Publishing.

Tout le monde connaît l’éditeur de ce jeu, Green Man Gaming Publishing est un spécialiste des jeux indépendants. J’ai déjà eu l’occasion de tester plusieurs de leurs jeux comme, par exemple, Aporia: Beyond The Valley (sorti en juillet 2017) et j’en ai un excellent souvenir.

Peregrin est un jeu qui est difficile à classer. Je l’ai considéré comme un jeu d’aventure, mais ce n’est pas que ça. Il y a aussi des énigmes à résoudre et des combats impliquant principalement de la stratégie avec aucune bagarre ni tir.

Introduction à Peregrin

Nous sommes dans un futur post-apocalyptique très très lointain sur Terre. Courant XXIème siècle, la baisse des ressources et l’explosion de la population ont provoqué ce qui devait arriver, une guerre terrible, une guerre nucléaire. Il ne restait après celle-ci plus qu’un nombre limité d’humains qui a régressé scientifiquement pour progresser magiquement. L’humanité a oublié son histoire d’avant la guerre nucléaire pour en écrire une nouvelle.

Les Dieux ont puni les humains et ont contaminé la terre. Les tribus doivent envoyer régulièrement leur meilleur élément, bon magicien, intelligent, vif dans les terres abandonnées de l’abîme pour obtenir le pardon des Dieux et que ceux-ci redonnent vie à la terre et espoir pour l’humanité.

Cette fois-ci, c’est le tour d’Abi d’être envoyée. Abi est une jeune fille avec de puissants talents de magicienne. A proximité d’un totem, Abi a le pouvoir de contrôler les créatures pacifiques mais aussi les gardiens-guerriers. Abi (que vous jouez, bien évidemment) s’enfonce de plus dans les terres abandonnées de l’abîme, découvre des armes étranges, des totems et des créatures qui vont l’aider d’une manière ou d’une autre. Abi va aussi avoir à affronter des ennemis guerriers, archers, magiciens et chefs ainsi que des tours… elle peut les posséder pour les contrôler et se faire s’entre-affronter.

Quelques points autour du jeu

En avançant dans le jeu, vous allez découvrir que la frêle Abi n’est pas ce qu’elle semble être. C’est d’un côté une puissante magicienne et une forte guerrière et d’un autre côté, elle reste une jeune fille plutôt instable émotionnellement parlant. Vous le découvrirez à travers ses différentes conversations où le doute l’assaille.

Les énigmes impliquant des animaux mutants (la grenouille jaune géante, le colosse vert et le taureau violet) sont importantes. Vous allez en avoir plusieurs à résoudre et chacune d’entre elles est pénalisante puisque si vous ne trouvez pas la solution, vous ne pouvez plus avancer dans Peregrin. Mais bon, rassurez-vous, globalement parlant c’est assez simple et la difficulté est légèrement progressive.

Enfin, une chose que j’apprécie, c’est la prise en compte par Peregrin des différents éléments de Steam à savoir les succès (achievements, en anglais) et les cartes.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est vraiment excellent et j’ai pris beaucoup de plaisir à jouer avec. L’histoire, le graphisme, la musique, le développement, la jouabilité, tout est bon dedans et rien est à jeter. Je l’ai trouvé vraiment addictif, j’ai commencé à le tester et ça a été difficile de m’accorder une pause pour rédiger ce test.

Alors, je vous recommande sans aucune hésitation d’acheter Peregrin dans la boutique de Steam et ceci sans attendre. Vous ne pouvez pas le regretter, c’est un excellent jeu proposant de longues heures d’amusement mais aussi de réflexion.

Peregrin est disponible depuis le 8 août 2017 sur Steam (Microsoft Windows et Mac) et le 2 novembre 2017 sur une plateforme mobile (iOS).

[Total : 1    Moyenne : 5/5]