Battle Princess Madelyn est un jeu de plateformes développé et publié par le studio canadien Causal Bit Games.

Les auteurs du jeu ont déclaré s’être inspirés des jeux Ghouls ‘n Ghosts et Wonder Boy 3 pour créer Battle Princess Madelyn. De mon côté, je n’aime pas faire référence à d’autres jeux quand j’en teste un, mais là, c’est difficile d’y échapper. Je n’ai pas eu l’occasion de jouer aux deux jeux cités par Causal Bit Games, je ne peux donc rien dire sur une quelconque influence. Par contre, je peux dire sans me tromper que je retrouve dans Battle Princess Madelyn un de mes jeux préférés sur C64, Ghosts’n Goblins (sorti en 1987). Malheureusement, je ne suis jamais allé très loin dans ce jeu, même quand j’étais jeune, je n’étais déjà pas un pro des jeux de plateformes.

Il faut l’avouer, les choses n’ont pas changé, je ne suis pas allé très loin sur Battle Princess Madelyn aussi.

Introduction à Battle Princess Madelyn

Nous sommes au XXIème siècle dans un pays européen.

Madelyn est une petite fille de 8 ans beaucoup trop gâtée. Elle est dans sa chambre en train de jouer sur sa tablette numérique (?!!). Son grand-père arrive et lui propose de lui lire une histoire afin de la décoller quelques minutes de son appareil. Bien évidemment, elle l’envoie paître, mais celui-ci n’a pas dit son dernier mot et lui avoue que l’histoire est sur une princesse s’appelant Madelyn. Bien sûr, elle ne le croit pas mais il sait se montrer convainquant et Madelyn accepte d’écouter sa lecture.

La Princesse Madelyn a 8 ans et est aussi une guerrière accomplie. Quand il y a une révolte de paysans ou des brigands qui rodent dans la forêt, c’est elle qui est envoyée pour résoudre les problèmes. Pas de quartiers, elle élimine la menace. La Princesse est toujours accompagnée par son fidèle compagnon, un Yorkshire s’appelant Fritzy.

Bon, je ne suis pas sûr que ce soit un Yorkshire mais j’ai fait une recherche sur Internet pour un petit chien fidèle mais terriblement bête et c’est le Yorkshire qui a gagné !

Bref, Princesse Madelyn rentre d’une campagne contre des squelettes et découvre dans la salle du trône le Seigneur du Mal, un sorcier menaçant tout le monde. Fritzy saute vers le sorcier pour s’en occuper mais il se fait foudroyer avant. Le Seigneur du Mal disparaît.

Madelyn, profondément affectée, met dans un mausolée son fidèle ami et le fantôme de Fritzy en ressort.

Elle décide de nettoyer son royaume de tout ce mal, des monstres et surtout de son chef, le sorcier.

Quelques points autour du jeu

Bon, j’admet que pour la fin, je suis allé un peu vite… quand au début, j’ai du improviser en me basant sur une vidéo existante car je n’ai rien vu du tout… mon habitude d’appuyer sur F12 pour faire des copies écran m’a fait rater toute l’introduction !

Dans Ghosts’n Goblins, quand Arthur (le nom du chevalier) se prend un coup, il perd son armure et se retrouve en caleçon. Ici, vous découvrirez que Madelyn est peut être un garçon car elle se retrouve en pyjama (?!!!). Mais bon, pour vous rendre plus fort, en abattant certains de vos ennemis, vous tomberez sur des armures vous protégeant mieux ou des armes plus puissantes. Automatiquement, vous allez les récupérer et le jeu vous ferra conserver la meilleure (armure et arme) en main !

Un dernier détail, le fantôme de Fritzy est juste là pour décorer. Il pourrait être comme avant, un chien qui attaque ou tout au moins protège, mais non… il est désormais comme le H de Hawaï, il ne sert à rien !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est canon car il rappelle d’excellents souvenirs. L’histoire… bof mais le reste, le graphisme, la musique, la programmation, la jouabilité, tout est bien fait. Je ne suis pas un amateur des designs rétros, mais je me suis vite habitué, preuve que c’est du bon boulot.

Alors ? Oui, je vous conseille d’acquérir Battle Princess Madelyn dans la boutique de Steam, ça fait un bon jeu pour les vacances de Noël même si j’aurais tendance à dire : « Pas de violence, c’est les vacances » !

Battle Princess Madelyn est disponible depuis le 06 décembre 2018 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]