Silver Chains est un jeu d’horreur développé par le studio russe Cracked Heads Games et publié par Headup Games.

Si je ne me trompe pas, Silver Chains est le premier jeu de Cracked Heads Games. Quand à Headup Games, vous les connaissez, c’est un des plus importants éditeurs indépendants allemands et régulièrement ils nous sortent des jeux excellents.

Pour revenir à Silver Chains, vous jouez à la première personne et je vous conseille, par certains moments, d’être rapide. Allez, je vais vous raconter le début du jeu !

Introduction à Silver Chains

L’histoire se déroule en Angleterre, c’est la fin du XIXème / début du XXème siècle. Vous vous appelez Peter et vous êtes un homme (ce qui semble logique, quelque part).

Alors que vous rentrez chez vous en voiture en pleine nuit, suite à un moment d’inattention, vous avez un accident. Votre voiture percute un arbre et se trouve complètement détruite (enfin, c’est surtout le moteur et à l’époque, c’est du mécanisme de précision).

« Heureusement » pour vous, vous apercevez une bâtisse. Vous marchez vers celle-ci d’un pas flaibard (n’oubliez pas, vous venez juste d’avoir un accident), voyez de la lumière à une des fenêtres et vous vous écroulez devant la porte d’entrée du manoir.

Plusieurs heures (ou plusieurs jours) plus tard, vous vous réveillez sur un lit. Non, ce n’était pas un cauchemar mais la réalité, vous êtes dans le manoir et à priori, soit le petit personnel est en grève, soit une partie de la demeure est à l’abandon.

Vous découvrez des pages d’un journal où vous en apprenez plus sur la famille qui habite / habitait dans cette demeure. Vous voyez des fantômes et y compris un (une ?) monstre qu’il est préférable d’éviter en vous dissimulant rapidement dans une des armoires de l’habitation.

Surtout, ce qui vous dérange, ce sont des références à un Peter que vous pouvez trouver dans ce lieu. Au fond de vous même, vous savez que ce Peter n’est pas un autre parmi la centaine des milliers qui existent sur Terre, mais c’est bien vous !

Quelques points autour du jeu

Un indice, dans la pièce aux poupées, il y a une lampe qui est accrochée. Fouillez et trouvez la paire de ciseaux pour récupérer la lampe, vous allez en avoir besoin !

L’horreur ne consiste pas à montrer des monstres par surprise dans Silver Chains mais elle se manifeste par l’ambiance du jeu, par son graphisme ainsi que par l’oppression qui est de plus en plus forte.

Ma question en tant que joueur qui cherche à éviter ce genre d’expérience. Pourquoi quand le personnage est au rez-de-chaussée, il ne pense pas à prendre une chaise, briser une fenêtre qui ne veut pas s’ouvrir et ainsi s’enfuir ? Pourquoi ???

Techniquement, il n’y a rien à redire. Les succès Steam sont là, les copies écran fonctionnent et pour les cartes, je ne doute pas que ça ne va pas tarder ! Un point qui me plait vraiment, c’est la traduction en onze langues différentes de Silver Chains, c’est extra-ordinaire !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est une vraie réussite. Il a atteint son objectif, faire peur ! Pour le design (graphisme et sonorisation), la programmation, l’histoire, les idées et la jouabilité, c’est du très très bon travail !

Alors, si vous aimez les jeux d’horreur, c’est évident que je vous conseille d’acheter Silver Chains dans la boutique de Steam ou bien dans la boutique de Gamesplanet. Si vous n’êtes pas trop réceptif pour tout ce qui est horreur, je vous comprends !

Silver Chains est disponible depuis le 6 août 2019 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 1    Moyenne : 4/5]