Flashing Lights est un jeu de simulation développé par Nils Jakrins et publié par Excalibur Games.

Le titre complet du jeu que vous pouvez lire sur Steam est Flashing Lights – Police, Firefighting, Emergency Services Simulator (警情,消防,急救). Vous voyez, c’est plutôt long et pas simple, vous comprenez pourquoi je m’arrête à Flashing Lights.

Pour la catégorisation, c’est bien un jeu de simulation et pour être plus précis, un jeu de simulation de métier. Vous avez le choix entre le travail d’agent de police, de pompier ou d’ambulancier. Trois métiers où l’être humain se consacre à l’autre.

Lorsque j’ai joué à Flashing Lights, le jeu était encore en accès anticipé. Je tiens à préciser que je n’ai pas essayer les trois métiers, j’ai surtout passé mon temps de jeu comme policier.

Introduction à Flashing Lights

Après avoir choisi ce que vous désirez jouer (pour moi, c’est la police), vous créez votre personnage. Au premier abord, j’ai été très content car c’est un moment que j’apprécie particulièrement dans chaque jeu, mais là, je dois avouer que j’ai été déçu.

Pour les hommes, il y a trois choix (un asiatique, un noir et un blanc) et pour chaque individu, il y a un uniforme spécifique. Par exemple, le noir porte la chemise noire et il n’est pas possible de lui mettre la chemise blanche qui va avec l’asiatique.

Quand aux femmes, elles ressemblent à des hommes, elles ont toutes le même visage d’une couleur différente et toutes les trois ont des cheveux courts ! Je connais de vu des femmes policières et il y a de tout des normales, des jolies et des pas jolies mais là, il y en a un qui a une dent contre la gente féminine dans la police.

Mais bon, c’est surement parce que c’est l’accès anticipé.

Le jeu ? Ah oui.

En tant que policier, vous recevez des missions. Par exemple, ma première mission (que j’ai accepté) concerne une prise d’otage. J’ai un petit point vert qui s’affiche sur ma carte. Avant, je suis allé visiter la ville, j’ai passé du temps en voiture et quand je me suis pointé sur le lieu de l’incident, le preneur d’otage m’attendait. Je l’ai joué à la Judge Dredd et j’ai écrasé le preneur d’otage et son otage (dégât collatéral). Personne n’a rien dit, j’ai juste perdu un peu de réputation.

Un autre exemple, alors que j’essayais de discuter au poste de police avec le guichetier, il y a eu un accident au carrefour, un homme s’est fait écrasé. Etrangement, le cadavre est resté sur place. Les voitures bloquées par cet homme mort ont fait la queue, calmement, sans klaxonner, sans râler et le plus étrange, c’est qu’il y a eu un défilé de clone de cet homme. J’en ai trouvé 4 ou 5 exactement pareil dans le coin !

Mais bon, c’est surement parce que c’est l’accès anticipé.

Quelques points autour du jeu

Je critique, mais je me doute bien que c’est un gros travail de faire ce jeu seul, et ce n’est pas vraiment un jeu mais trois jeux en un !

J’ai découvert sur la bande annonce qu’il est possible de rencontrer plein de policiers, pompiers ou ambulanciers, c’est vrai, c’est possible mais uniquement si vous jouez en ligne dans une partie multijoueurs (où il peut y avoir 10 joueurs ensemble). Autrement, dans une partie locale, vous êtes seul, très seul… je n’ai jamais vu une ville aussi vide !

Ma conclusion

Globalement, ce jeu indépendant a du potentiel. Dans l’état actuel des choses, c’est le début de l’accès anticipé et il y a encore plein d’améliorations à faire pour que ce soit intéressant.

Alors, si vous aimez ce style de jeu (qui est assez spécifique, il faut le reconnaître), je vous recommande alors d’acheter Flashing Lights dans la boutique de Steam, autrement, patientez pour voir son évolution… mais ça ne peut aller qu’en s’améliorant !

Flashing Lights est disponible en accès anticipé depuis le 7 juin 2018 sur Steam (Microsoft Windows et Mac). Etant donné les possibilités du jeu et le fait qu’il y a qu’une seule personne à travailler dessus, la sortie définitive est surement pour 2020 voire 2021.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]