Deployment est un jeu de tir développé et publié par le studio ukrainien Whale Rock Games.

Vous vous rappelez du studio Whale Rock Games, nous l’avons découvert ensemble à travers leur premier jeu où nous jouons des nains : We Are The Dwarves (sorti le 26 février 2016).

Pour la catégorisation de Deployment, c’est sans conteste un jeu de tir et comme disent les auteurs, nous pouvons même dire un jeu de tir vu du dessus, mais, même s’il faut tirer tout le temps ou quasiment, ce n’est pas le point principal du jeu, ce qui prédomine, c’est le côté multijoueurs. La preuve, Deployment n’a pas de campagne (ce que nous avons souvent dans un jeu de tir) mais juste une arène où jouer (symbole d’un jeu multijoueurs).

Introduction à Deployment

Comme préciser dans la ligne précédente, il n’y a pas d’histoire dans ce jeu. Il y a un tutoriel minimaliste, il y a la partie d’entrainement où nous jouons contre des bots et ensuite, il y a les parties multijoueurs (4 joueurs au maximum) où nous sommes soit un contre tous ou soit deux contre deux. Attention, si au bout d’une minute vous ne trouvez pas d’autres joueurs, ceux-ci sont remplacés par des bots.

Une fois que la partie commence, vous choisissez la classe de votre personnage. Il y a plusieurs classes au choix et chacune ayant ses avantages et ses désavantages. Les classes sont le tireur, l’incendiaire, le sniper, le cyclope et le lance-roquettes. Oui, les traductions des classes sont vraiment mauvaises.

La classe la plus simple à joueur est celle du tireur qui a par défaut deux améliorations débloquées (pensez à les assigner à votre personnage, ça serait bête de ne pas en profiter).

L’objectif de Deployment est simple, il faut se positionner le premier et pour cela tuer un maximum d’adversaires et se faire tuer un minimum de fois.

Quelques points autour du jeu

Bon, tuer et survivre, ce n’est pas tout. Il y a différents points qu’il est bon aussi de contrôler. Je ne sais pas combien il y en a exactement, je ne sais pas à quoi ils servent tous, mais j’en ai répertorié trois : un qui permet de faire apparaître une tourelle, une autre qui fait apparaître des clones qui vous suivent et combattent pour vous et la dernière concerne le déblocage de la trousse de soin.

Sinon, vous avez aussi aléatoirement des bonus qui apparaissent, il y a par exemple celui qui vous permet d’aller plus vite, l’autre de faire le double de dommages, etc. Attention, les bonus ne se cumulent pas.

Vous évoluez dans une arène composée de plusieurs salles. Quand vous mourrez, vous réapparaissez aléatoirement dans une des salles.

Pour les éléments Steam, il y a les succès et les copies écran qui fonctionnent. Pour les cartes, ça serait bien mais je n’ai pas trop d’espoir. Quand à la traduction, c’est disponible en 7 langues dont le français. Globalement, c’est bien fait sauf pour les classes où c’est catastrophique.

Ma conclusion

Globalement, ce jeu indépendant est bien fait, le seul reproche et là les auteurs n’y sont pour rien, c’est la quasi absence de joueurs. D’un certain côté, je peux comprendre, il y a énormément de jeux multijoueurs et juste un nombre limité se démarque et arrive à fédéraliser une communauté, les autres disparaissent peu à peu.

Alors ? Oui, je vous conseille d’acheter Deployment dans la boutique de Steam, ne serait-ce que pour avoir ce jeu dans votre bibliothèque. Si j’ai un conseil à vous donner, profitez des soldes avec le jeu à 99 centimes, à ce montant, il faut vraiment être bête de ne pas le posséder !

Deployment est disponible depuis le 10 avril 2018 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]