Dezzan est un jeu de survie développé et publié par le studio ukrainien Deztudio.

C’est la première création du studio Deztudio sur Steam et franchement, c’est de l’excellent travail. Ce jeu fourmille de bonnes idées.

Pour la classification, c’est beaucoup moins simple. Je l’ai classé comme un « jeu de survie » mais j’aurais pu le mettre comme un « jeu d’horreur » ou comme un « jeu de tir à la première personne » ou encore comme un « jeu d’évasion ». La catégorie que j’ai retenu me semble plus pertinente dans le sens où elle regroupe un peu des autres et globalement, c’est l’objectif principal de Dezzan, survivre.

Introduction à Dezzan

Il n’y a pas de campagne dans Dezzan, ce sont quatre aventures distinctes avec un objectif commun, sauvez votre peau. Face à vous, il y a dans chaque mission une grosse énigmes à résoudre, des pièges en quantité et des ennemis.

Pour les ennemis, rassurez-vous, chaque aventure vous donne les moyens de les combattre, pistolet, fusil et munitions en quantité (attention, ça ne veut pas dire en illimité). Par contre, je ne sais pas s’il y a des potions ou des trousses de soin, mais la vie se réduit rapidement, entre les ennemis et les pièges, il s’agit d’être prudent.

Les quatre aventures dans Dezzan sont « claustrophobia » qui nécessite votre intelligence, « star patrol » les talents, « closed maze » la mémoire et « abandonned subway » la vitesse. Par exemple, pour « claustrophobia », vous devez mettre à contribution votre intelligence. Vous avez au tout début du jeu, un tableau avec des couleurs et des valeurs assignées à ces couleurs et ensuite, les mots « début », « clef » et « sortie » avec une formule mathématique impliquant des couleurs pour chaque mot. Vous trouvez la réponse à cette énigme, je suppose que le plus difficile est alors fait.

Quelques points autour du jeu

Je ne sais pas si j’ai bien insisté dessus… les pièges vont vous faire perdre de la vie (et il y en a beaucoup) jusque vous trouvez la bonne combinaison de touches pour ne pas trop souffrir et les monstres vont vous enlever ce qui reste (et ils jaillissent des fois de loin) jusque vous prenez le réflexe de bien vous positionner pour ne pas vous faire surprendre et les tuez avant qu’ils ne vous touchent. Bref, Dezzan est un jeu où vous allez mourir et recommencer, encore, encore.

Ce qui est étrange, c’est que la première fois où j’ai joué à Dezzan, j’ai pensé me retrouver dans un jeu inspiré du film « Cube » et d’autres joueurs ont eu la même reflexion que moi… à croire que nous regardons les mêmes films ! Si vous ne connaissez pas « Cube », cherchez-le et regardez-le… c’est un « classique ».

Pour les éléments Steam, les succès et les copies écran fonctionnent pour Dezzan. Quand aux cartes, j’espère qu’elles viendront par la suite. Notez que le jeu est disponible uniquement en anglais, il n’y a pas de traduction !

Ma conclusion

Je ne suis pas trop amateur des jeux qui me donnent des poussées d’adrénaline, mais, ce jeu indépendant est vraiment bien fait. J’ai pris beaucoup de plaisir à jouer avec.

Alors, c’est évident, je vous conseille d’acheter sans tarder Dezzan dans la boutique de Steam. Le prix est très abordable (moins de 5 euros) et vous allez passer de longues heures à trouver les sorties et, bien sûr, mourir.

Dezzan est disponible depuis le 29 janvier 2020 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]