Iris and the Giant est un jeu de cartes de combat développé par le français Louis RIGAUD et publié par Goblinz Studio.

Louis RIGAUD, que vous connaissez peut être sous le nom du studio Ludocube, n’est pas un débutant dans la création de jeux. Il en a plus d’une douzaine à son actif que vous pouvez retrouver majoritairement sur les plateformes mobiles. Iris and the Giant est son premier jeu sur Steam. Concernant Goblinz Studio, nous les connaissons bien, ils sont à la fois des développeurs et des éditeurs et, c’est un fait, ils sont excellents dans les deux métiers.

Pour la catégorisation, c’est sans conteste un « jeu de cartes de combat » mais tout de même avec des éléments de « jeu de rôle » (des points de vie, une évolution du personnage, etc) et le tout est un jeu de type rogue-like, c’est à dire aux ennemis générés aléatoirement (entre autres).

Introduction à Iris and the Giant

Le personnage que vous jouez s’appelle Iris, c’est une adolescente qui se sent plutôt mal dans sa peau. Aujourd’hui, Iris va à la piscine. Alors que c’est à elle de plonger, elle se laisse tomber et … se réveille dans une barque que Charon manoeuvre. Elle est sur le Styx et est en train de franchir une des portes de l’Enfer.

Une fois arrivée au niveau du débarcadère, Iris doit affronter des créatures (des monstres) qui gardent l’accès vers le niveau supérieur.

Dans Iris and the Giant, tout tourne et / ou se déroule pendant les combats. Vous avez toujours en main au minimum 4 cartes (et ça peut monter jusqu’à 10). Les cartes sont principalement des cartes de combat, mais il y a aussi des cartes d’action (genre bouclier, soin, …) et des cartes malus qui elles parasitent votre main (vous obligeant à les jouer un moment ou l’autre).

Les points de vie d’Iris sont ici concrétisés par sa volonté.

Vous trouverez, au niveau des ennemis, des cristaux (qui vous permettent de remonter vos points de vie), des coffres (avec des cartes à récupérer) et parfois des souvenirs.

Quelques points autour du jeu

Iris progresse dans les niveaux, enfin, ce n’est pas vraiment comme ça. Elle gagne des étoiles et quand elle a atteint un certain nombre d’étoiles, vous avez le choix entre plusieurs bonus (par exemple, j’ai pris à un moment le fait de recevoir deux cartes « épée » en début de chaque combat).

En avançant dans les hauteurs du jeu, les ennemis vont se révéler de plus en plus fort. Certains nécessitent plusieurs coups pour être éliminés, d’autres résistent à la magie, etc.

Pour les éléments Steam, il y a pour l’instant juste les succès, les cartes vont venir rapidement, je n’ai aucun doute la dessus. Quand aux traductions, le jeu est disponible dans 8 langues, dont le français .

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est tout simplement génial. Il y a plein de bonnes idées, le graphisme est superbe, le développement soigné, les idées nombreuses et la jouabilité excellente, vous avez compris, en jouant à ce jeu, vous ne pouvez qu’être content (pour ne pas dire heureux) et passer du très bon moment.

Alors, c’est évident qu’il faut acheter sans tarder Iris and the Giant dans la boutique de Steam, ne perdez pas de temps à jouer à des jeux moyens, préférez ce jeu fabuleux.

Au fait… vous croyez qu’il y aura une extension pour Iris and the Giant ? J’en suis persuadé, le jeu est fait pour !

Iris and the Giant est disponible depuis le 27 février 2020 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]