Stellar Commanders est un jeu de stratégie en temps réel (RTS) développé et publié par le studio suisse Blindflug Studios.

Vous vous rappelez de Blindflug Studios ? J’ai eu l’occasion de parler d’eux plusieurs fois sur Graal.fr et même de faire le test de leur précédent jeu, Airheart – Tales of broken Wings (sorti le 24 juillet 2018). Ce sont plein d’excellents souvenirs et, la bonne nouvelle, c’est que Stellar Commanders est tout aussi génial, si ce n’est plus !

Pour la classification de Stellar Commanders, le studio comme moi sommes pleinement d’accord dessus. C’est un jeu de science fiction, c’est aussi et surtout un jeu de stratégie en temps réel et multijoueurs. Pour ce dernier point, j’espère que ça va évoluer avec le temps.

Introduction à Stellar Commanders

Nous sommes en … en … dans un futur lointain.

La Terre, par nécessité, s’est lancée dans la conquête spatiale. Pour finaliser sa révolution spatio-industrielle, les grosses industries terriennes ont besoin en énorme quantité d’Iridium or ce métal est extrêmement rare sur la Terre. La solution, c’est trouver des planètes ici et là et récupérer tout l’iridium disponible. Ces chasseurs d’iridium sont appelés des Stellar Commanders.

Il existe trois grandes mega-corporations qui ont les moyens de partir à la recherche de l’iridium dans l’espace, ce sont Barovia, la Coalition Mondiale Unie (UCW) et l’Empire Jin Guo.

Par défaut, vous jouez l’UCW mais dans les préférences, vous avez la possibilité de choisir n’importe laquelle de ces mega-corporations, chacune ayant des spécificités et des bâtiments qui lui sont propres, mais, ça reste globalement équilibré.

Une fois que vous avez un adversaire (et il est trouvé rapidement, même quand vous jouez au milieu de la nuit), c’est du 1 contre 1. Votre objectif est simple, il faut l’atomiser avant que celui-ci ne vous pulvérise. Pour cela, construisez les bâtiments nécessaires pour attaquer, d’autres pour vous défendre et n’oubliez pas, attaquer !

Quelques points autour du jeu

La durée d’une partie, je dirais que c’est entre 15 et 30 minutes, pas plus.

Stellar Commanders est interessant car il faut savoir utiliser les bons bâtiments aux bons moments et cela s’apprend uniquement en pratiquant. Mais ça ne s’arrête pas là, plus vous jouez, plus vous gagnez de l’expérience et cela vous permet de débloquer de nouveaux bâtiments que l’adversaire (petit joueur, forcément) n’aura pas à sa disposition.

Il y a trois choses que j’aimerai en plus sur Stellar Commanders :
1. C’est le développement d’un adversaire bot ayant plusieurs niveaux de difficulté et ainsi pouvoir jouer seul et apprendre à maîtriser le jeu.
2. Lorsqu’un adversaire est sélectionné, je trouverai plus judicieux de choisir à ce moment sa faction, laisser 10 secondes et si aucun choix n’est fait, garder celle par défaut.
3. Je veux des extensions (des DLC pour les anglophones) avec dans chacune d’entre elles une nouvelle faction.

Pour l’intégration des éléments Steam, les succès sont là, quand aux cartes, elles ne devraient pas tarder. Notez que Stellar Commanders est traduit dans 17 langues dont le français ! Bravo !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est tout simplement fabuleux. Si vous aimez la science fiction, la stratégie et la guerre éclaire, ce jeu est fait pour vous.

Alors ? Bien sûr que je vous conseille, mieux, je vous encourage à acheter Stellar Commanders dans la boutique de Steam, je suis persuadé qu’il n’est pas possible de le regretter !

Stellar Commanders est disponible depuis le 20 février 2020 sur Steam (Microsoft Windows) et sur les plateformes mobiles (iOS).

[Total : 1   Moyenne : 5/5]