Rotatex est un jeu de gravité développé et publié par le studio russe Dnovel.

Concernant le studio Dnovel, aussi incroyable que cela puisse paraître, , il a une vingtaine de jeux à son actif et je n’en possède qu’un seul, Rotatex que je vais tester à l’instant.

Pour la catégorisation de Rotatex, ce n’est pas simple et je dois admettre qu’avant de m’arrêter sur « jeu de gravité », j’en avais choisi d’autres qui ne m’ont pas vraiment convenu. « Jeu de gravité » n’est pas parfait, mais c’est ce qui me semble le plus proche de Rotatex.

Introduction à Rotatex

Aussi étrange que cela puisse paraître, il y a une histoire.

Rotatex est le nom d’un chat très enrobé (manière politiquement correcte pour ne pas dire gros). Rotatex n’aime pas se déplacer et il préfère que vous penchez d’un côté ou de l’autre la pièce pour le faire rouler vers sa destination à savoir la salle suivante.

Bien sûr, globalement, c’est très facile. C’est pour cela que dans certaines pièces, vous allez trouver des pièges comme des scies circulaires ou des piques sans compter les clés pour ouvrir des portes ou des leviers (pareil, pour ouvrir des portes).

Vous connaissez tout, maintenant, il ne reste plus qu’à faire pencher chaque salle l’une après l’autre et c’est gagné !

Quelques points autour du jeu

Les commandes ne sont pas compliquées. Vous pouvez jouer avec le contrôleur, avec le clavier et même avec la souris. J’ai choisi les flèches du clavier, c’est ce qu’il y a de plus simple et logique. Par habitude, j’ai cliqué avec la souris et ça a fait bougé la pièce, mais je n’ai pas compris la logique et je n’ai pas insisté.

J’espère que le studio va sortir une extension (DLC) pour Rotatex. Je trouve que ça serait une bonne chose de proposer aux joueurs de choisir leur personnage. Actuellement, c’est un chat mais ça pourrait être un chien, une poule, un cochon, etc et, bien sûr, ça serait pas mal de proposer une cinquantaine de niveaux supplémentaires… du genre 25 plus faciles et 25 plus difficiles.

Pour les éléments Steam, Rotatex a les succès et la traduction dans 29 langues différentes (dont le français). Bravo ! Pour les cartes, je ne suis pas sûr qu’il y en aura mais quelque part, c’est ce que je lui souhaite.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est très sympa, c’est d’ailleurs pour cela que j’ai décidé d’en faire le test. Par contre, il faut reconnaître que certains niveaux sont compliqués et si vous êtes coincé, et bien, malheureusement, cela stoppe le jeu.

Une autre chose, 9,99 euros pour ce jeu, je trouve cela un peu cher. 5,99 euros aurait été plus réaliste.

Alors ? Bien sûr que je vous conseille d’acheter Rotatex dans la boutique de Steam, c’est un bon jeu (je vous le confirme) et il y a de quoi passer du temps dessus. En plus, c’est toujours bien de soutenir les jeunes studios indépendants.

Rotatex est disponible depuis le 30 mai 2019 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]