Love Letter est un jeu de cartes de combat développé par le studio anglais Nomad Games et publié par Asmodee Digital.

Vous vous rappelez du studio Nomad Games ? J’ai eu l’occasion, ces dernières années, de tester quelques uns de leurs jeux et c’est toujours très bien fait. Quand à l’éditeur Asmodee Digital, c’est un incontournable des jeux de plateau adaptés sur ordinateur… la preuve, Love Letter.

Pour la catégorisation, Love Letter est un « jeu de cartes de combat » (qui est en soit une sous-catégorie des « jeux de stratégie »). Attention, quand j’écris « cartes de combat », je ne veux pas dire des combats où les joueurs s’affrontent avec une épée à travers les cartes, non. Par « cartes de combat », je parle de joutes verbales ou d’affrontements diplomatiques, ce sont aussi des combats !

Introduction à Love Letter

Avant de vous parler du jeu en lui-même, je tiens à vous signaler que Love Letter est à l’origine un jeu de plateau publié par la société canadienne Filosofia. Le portage du jeu sur ordinateur est très bien fait et permet de retranscrire complètement l’ambiance de méfiance et de suspicion du jeu.

Mais parlons de Love Letter et plus particulièrement de sa version sur ordinateur.

Dans le Royaume de …, la princesse est courtisée par de nombreuses personnes, dont vous. Qui va arriver à la séduire ?

Vous avez des gardes, des prêtres, des barons, des servantes, des princes, un roi, une comtesse et une princesse. Chacune de ces cartes à un don particulier. Par exemple, le garde permet de mettre en prison. Vous jouez le garde contre un adversaire, vous annoncez que vous arrêtez le baron, s’il n’a pas de baron, le tour est achevé, s’il a un baron, votre adversaire a perdu.

L’idéal est d’avoir le plus de cartes avec une haute valeur en main pour gagner, mais là, c’est quand vous allez jusqu’au bout. Le plus facile est d’éliminer vos adversaires les uns après les autres (sans l’être vous même, évidemment).

Quelques points autour du jeu

Une partie compte sept manches. Le gagnant est celui qui a le premier les sept victoires. Une manche peut durer 5 à 10 minutes (mais c’est rare) mais ça peut aussi être expédié en 15 secondes.

Love Letter peut se jouer seul contre 1 à 3 bots ou bien contre d’autres joueurs.

Quand vous commencez le jeu, vous avez une carte en main et à chaque fois que c’est à vous de jouer, vous en piochez une et vous choisissez celle que vous jouez.

Allez, un exemple de partie rapide. J’avais en main la princesse qui vaut 8 points. Mon adversaire avait le baron qui en vaut 3. C’est à lui de jouer et il pioche (enfin, il reçoit) encore un baron. Il n’a pas le choix et joue le baron. Le baron défie l’adversaire, celui qui a la carte la plus forte gagne la manche. Evidemment, j’ai gagné … 8 contre 3 !

Pour l’intégration des éléments Steam, malheureusement, Love Letter a ni succès ni cartes, quand à la traduction, elle est effective dans 8 langues différentes, dont le français. Merci !

Ma conclusion

J’aime beaucoup ce jeu indépendant. J’apprécie les parties courtes, je n’ai pas tous les jours envie de passer des heures à jouer. J’adore la possibilité de choisir ses adversaires (humains ou bots) et le nombre. Il ne faut pas grand chose pour me faire plaisir !

Alors ? C’est évident, achetez sans tarder Love Letter dans la boutique de Steam. En temps ordinaire, ce jeu n’est pas cher (moins de 7 euros) et en période de solde, il est encore moins cher (moins de 2 euros).

Love Letter est disponible depuis le 24 octobre 2018 sur Steam (Microsoft Windows et Mac) et sur les plateformes mobiles (Android et iOS).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]