Bad Girl est un jeu de plateformes développé par le studio GoodMood et publié par Astero.

Que ce soit pour le studio GoodMood ou l’éditeur Astero, il y a plusieurs jeux chez chacun d’entre eux deux, mais je ne connais rien d’eux, j’ai eu beau chercher partout sur Google et Youtube, rien de rien. Il y a une seule chose que j’ai trouvé concernant l’éditeur, c’est un site sur un DJ russe qui propose d’être engagé pour des soirées (ils ont la même adresse).

Pour la catégorisation de Bad Girl, il est indiqué sur la page du jeu dans la boutique Steam que c’est un « jeu de plateformes difficile ». Il est difficile de ne pas être d’accord avec, c’est bien un « jeu de plateformes » avec des éléments d’un « jeu de tir » et effectivement, c’est difficile.

Introduction à Bad Girl

L’histoire … ? Et bien, il n’y en a pas.

Il est indiqué sur la page du jeu dans la boutique de Steam qu’il y a plus de 30 niveaux et un chef qu’il faudra affronter à la fin et … c’est tout.

Un niveau consiste en un tableau découpé un peu n’importe comment avec des pièces à récupérer et des démons à tuer. Les démons s’activent quand vous rentrez dans leur rayon d’action et se mettent alors à tirer sur vous.

Quand vous avez tué tous les démons du tableau, un passage apparaît et en l’empruntant, vous passez au tableau suivant et regagnez toutes vos vies.

Quand vous avez un certain nombre de pièces, vous gagnez automatiquement une amélioration (au début, c’est une vie de plus de plus avec un maximum de 4).

Quelques points autour du jeu

Et, si vous venez à mourir, vous recommencez le tableau encore et encore en perdant vos améliorations.

Bad Girl se veut dans un style retro, par conséquent, ils ont mis un filtre pourri au niveau de l’affichage du jeu. C’est stupide… faire un jeu rétro, ce n’est pas le rendre plus mauvais !

Pour les éléments Steam du jeu, il y a des succès et la traduction existe dans une dizaine de langues (je ne les ai pas compté et elles ne sont pas répercutées sur la page du magasin), dont le français. Merci (même si ce n’est pas top top !). Pour les cartes, n’y comptez pas trop !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant n’a rien d’exceptionnel… il n’est pas mauvais, il n’est pas bon… il est tout juste moyen. Pour les amateurs de jeux de plateformes un peu compliqués, il va vous divertir quelques heures pour un prix très abordable (environ 2 euros et en période de solde, moins de 50 cts).

Alors, acheter ou ne pas acheter ? Oui (mais c’est un petit oui), vous pouvez acquérir Bad Girl dans la boutique de Steam. Vous allez vous amuser une fois avec et puis ensuite, le classer à la verticale et voilà !

Bad Girl est disponible depuis le 31 décembre 2019 sur Steam (Microsoft Windows).

(Je suis désolé, il n’y a pas de bande annonce du jeu. Il en existe bien une (elle est présente sur Steam), mais je n’ai pas réussi à la retrouver ni sur Youtube et ni sur Google (encore moins).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]