Race for the Galaxy est un jeu de cartes de combat développé et publié par Temple Gates Games.

Avant tout, sachez que c’est la conversion sur ordinateur d’un jeu de plateau, sorti en 2007, ayant eu un certain succès.

A l’origine, quand c’était un jeu de plateau, et maintenant qu’il fonctionne sur ordinateur et téléphones mobiles, c’est un jeu de cartes de combat dans une ambiance science-fiction.

ATTENTION (oui, c’est tellement important que je met le mot tout en majuscules), quand quelqu’un évoque les jeux de cartes de combat, tout de suite je, vous, nous pensons à Hearthstone ou un de ses dérivés (et il y en a une tripotée, vous le savez tout autant que moi), mais ici, ça n’a aucun rapport.

Votre objectif dans Race for the Galaxy se résume en quelques mots : vous devez développer un empire galactique.

Introduction à Race for the Galaxy

Avant d’aller plus loin, sachez que dans beaucoup de jeux de cartes de combat, vous pouvez survoler les règles, c’est très intuitif. Ici, le jeu s’adresse à des experts ou bien à des personnes prenant le temps de consulter les règles (et le tutoriel) en profondeur. Le jeu est complexe et l’intuition n’a aucune place dedans !

Une dernière chose avant de parler de l’histoire (elle est assez courte en soit), sachez que Race for the Galaxy peut se jouer seul (contre l’IA du jeu) ou bien contre un ou plusieurs autres joueurs, soit des amis, soit des inconnus avec un maximum de quatre joueurs.

Maintenant, les principes…

Si j’ai bien compris, c’est le joueur qui développe le mieux sa planète qui gagne la partie. Pour cela, vous sélectionnez d’abord ce que vous désirez faire comme action et ensuite, vous jouez vos cartes. Selon la carte que vous déposez sur le tapis, vous gagnez plus ou moins de points de victoire et, en contrepartie, vous devez vous défausser d’autres cartes que vous avez en main. Chaque carte a un coût, bien évidemment, mais aussi chaque carte a un ou deux pouvoirs : ça peut être de gagner une ressource (ou plus) pendant la phase production, ou d’avoir une carte en plus, ou de gagner des points de victoires, etc.

Cela nous ramène encore aux points de victoire. Le gagnant de la partie, que ce soit contre l’ordinateur ou contre d’autres joueurs, est celui qui possède le plus de points !

Quelques points autour du jeu

Quand à l’histoire, vous faites face à des concurrents et vous devez développer au mieux votre (vos ?) planète. Les points de victoire sont la concrétisation du bonheur de vos habitants, plus il y en a, plus ils sont heureux et plus ils sont heureux, plus vous avez des chances de gagner !

Je l’ai déjà dit et je le redis, Race for the Galaxy ne s’adresse pas aux joueurs qui ont l’ambition de devenir un pro du jeu en quelques heures. Il n’est pas facile d’accès, les règles (le tutoriel) sont simples et la connaissance des subtilités s’acquiert uniquement en jouant encore et encore.

Dans le jeu, comme sur votre interface Steam, vous pouvez acquérir des extensions (des DLCs) pour Race for the Galaxy. Ces extensions vous apportent des cartes supplémentaires et des objectifs.

Ma conclusion

Race for the Galaxy est sans aucun doute un excellent jeu indépendant. Le plus (ou le moins, cela dépend comment chacun d’entre nous voit les choses), c’est sa difficulté. Il faut définitivement jouer des heures pour bien maîtriser le jeu et ainsi avoir un niveau correct.

Il est possible de jouer avec des adversaires sur ordinateur ou sur mobiles. Je pense que ça serait une bonne chose de porter Race for the Galaxy sur Linux et Mac pour élargir le nombre de joueurs.

Enfin, du fait de sa complexité, la traduction dans d’autres langues (dont le français, bien évidemment) permettrait aussi d’élargir le cercle des joueurs.

Si vous aimez la science-fiction, si vous êtes talentueux en stratégie, si vous êtes à l’aise avec les jeux de cartes, enfin, si vous adorez un jeu dont le prix ne dépasse pas 8 euros, alors, je vous recommande d’acquérir ce jeu, Race for the Galaxy, dans la boutique Steam immédiatement, il n’y aura pas de regrets !

Race for the Galaxy est disponible depuis le 27 juin 2017 sur Steam (Microsoft Windows) et sur les plateformes mobiles (Android et iOS).

[Total : 1   Moyenne : 5/5]